Architecture Technique

Dimensions pour le passage d’un brancard

Principes et objectifs de la réglementation

Le but poursuivi est de pouvoir transporter une personne couchée sur un brancard depuis la porte palière de son logement jusqu’au véhicule de secours. Il s’agit donc d’une question de sécurité.
La réglementation contribue également à la qualité d’usage du bâtiment en facilitant, notamment, le transport d’objets encombrants lors des déménagements.
Pour tenir compte des évolutions des techniques et des matériels de secours, le gabarit est, depuis le 1er mars 2013, celui défini par la norme NF EN 1865. Les dimensions sont les suivantes : 1,97 m x 0,57 m.

Diagnostics

Les non-conformités peuvent avoir plusieurs origines

Un dimensionnement trop juste des circulations, n’intégrant pas les tolérances du bâtiment ou n’intégrant pas les finitions.
Des modifications, sur le chantier, de positionnement de gaines techniques ou des modifications du sens d’ouverture des portes.

Les points à risques

L’articulation escalier-circulation commune : la difficulté se situe au passage de la porte de communication.
La présence de gaines techniques dont la réalisation est plus ou moins fidèle aux plans (réduction des largeurs de passage).
Le garde-corps ou cloison filant sur toute la hauteur de l’escalier, ce qui interdit la possibilité d’empiéter sur le vide de l’escalier (volée droite).
La possibilité de débattement de portes (portes à deux vantaux notamment), qui entraîne une réduction de passage dans les circulations communes.

Tout cela peut avoir pour résultat d’entraver la progression des secours.

Les bonnes pratiques

Les mesures pour s’assurer du passage du brancard

Reporter un gabarit sur les plans d’architecte au niveau des passages difficiles (voir simulation graphique).
Intégrer à cette simulation graphique celle réalisée pour s’assurer de la prise en compte des règles d’accessibilité. L’exercice doit être répété à tous les niveaux, en particulier au rez-de-chaussée et au dernier niveau, qui ont souvent une configuration différente des étages courants. Faire figurer le gabarit sur les plans DCE.
Prendre en compte cette exigence dès les premiers plans.
Intégrer les tolérances courantes du bâtiment et intégrer les revêtements décoratifs.

A surveiller particulièrement

En cas de modifications des plans, s’assurer que ces dernières n’ont pas d’impact sur le passage du brancard.
En phase de réception, vérifier qu’aucun obstacle ne vient entraver le passage du brancard.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Quand faut-il être vigilant ?

Du début de la conception à la fin de la réalisation, des étapes de vérification sont nécessaires pour atteindre la qualité réglementaire.

ENCADRE

L’essentiel

Considérer que le gabarit réglementaire d’un brancard est de 1,97 m x 0,57 m.
Prendre en compte cette exigence réglementaire dès le départ du projet.
S’assurer du passage d’un brancard lors de la réception du bâtiment.
Elargir les dégagements au niveau des escaliers permet d’éviter tout problème.
Procéder à des simulations graphiques permet d’identifier les points à risque.

ENCADRE

D’après les fiches « La qualité réglementaire dans les bâtiments d’habitation neufs ». Reproduction interdite sans autorisation des éditeurs. © 2013 AQC/Ministères en charge dulogement et de la construction. Toutes les fiches « Qualité réglementaire dans les bâtimentsd’habitation neufs » sont consultables sur www.qualiteconstruction.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X