Architecture et urbanisme

Dijon : le Rectorat emballé parle projet de l’équipe Ricciotti

Mots clés : Architecte - Architecture - Concours d'architecture - Education

Dispersés sur une vingtaine de sites dans le centre historique, les 600 agents du Rectorat et de l’inspection académique de Dijon se regroupent à la lisière du centre-ville. Il s’agit de l’un des derniers programmes de la ZAC Clémenceau-Boudronnée qui s’impose comme le quartier des affaires de Dijon avec une concentration de signatures architecturales : Arquitectonica pour l’auditorium, Arte Charpentier Architectes (tour Elithis), AC Architecture Studio (Lazard). L’étroitesse du terrain et la forte densité alentour conduisent à ériger un bâtiment de onze niveaux, d’une hauteur de 33 mètres. Une échancrure dans la façade principale a vocation à amplifier le linéaire de fenêtres et optimiser l’éclairage naturel. La forme singulière de l’édifice est renforcée par l’alternance de bandeaux horizontaux de verre et de pierre agrafée reconstituée blanche évoquant, selon Rudy Ricciotti, « une momie emballée ».

Les performances thermiques théoriques s’élèvent à 50 kWh/m2.an tous usages. Elles sont atteintes en réduisant les apports de chaleur, extérieure et interne (brise-soleil en bois, surfaces des vitrages variables selon l’orientation, ordinateurs portables privilégiés) et une utilisation de la nappe phréatique située à 6 mètres de profondeur. Elle apporte à la fois des calories en hiver et un rafraîchissement nocturne en été. L’utilisation de cette ressource naturelle, sur place, explique l’intégration d’une équipe de géologues dans l’équipe de maîtrise d’œuvre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le lauréat Rudy Ricciotti, architecte

Le parti architectural

Le projet est un bâtiment-sculpture, à la croisée du monde de l’art et de la taille urbaine, une proposition de beauté, peut-être légitimement attendue, en un lieu standard.

Deux écritures de façade cohabitent. La première, composée de pierre agrafée issue du recyclage de déchets de granit blanc lumineux, donnant une façade protectrice, non défensive. La seconde, en cœur de parcelle, plus chaleureuse, est faite d’une résille de brise-soleil en bois. Cette partie de l’édifice en cœur d’îlot, a été « taillée verticalement » de manière à permettre une diffusion plus aisée de la lumière naturelle au sein des locaux.

La surface dégagée au niveau du rez-de-chaussée crée un espace urbain qualifié prenant la forme d’une parcelle de vigne, témoin de l’ancrage dans une région au patrimoine viticole et au terroir mondialement célèbre.

En haut, le gabarit et la forme sont issus de la contrainte programmatique et contextuelle. Le projet exploite au maximum la hauteur du volume disponible.

En bas, de larges bandeaux vitrés confèrent un champ de vision panoramique depuis l’intérieur des bureaux.

La fiche technique

Opération : construction des locaux du Rectorat de l’académie de Dijon.

Maître d’ouvrage : ministère de l’Education Nationale, Rectorat de l’académie de Dijon.

Conducteur d’opération : Direction départementale de l’Equipement (DDE) de la Côte-d’Or.

Programmiste : Menighetti Programmation (Sophia Antipolis).

BET environnement : Terrao (Paris).

Etudes de sols : Géotec (Quétigny).

Bureau de contrôle et CSPS : Qualiconsult (Fontaine-lès-Dijon).

Surface : 11 400 m2 HON.

Estimatif travaux : 18 M € HT.

Calendrier prévisionnel : APS, juillet 2009 ; DCE (marché unique), fin 2009 ; PC, novembre 2009 ; démarrage des travaux, deuxième trimestre 2010 ; livraison, juin 2012.

Equipe lauréate : Rudy Ricciotti, architecte mandataire (Bandol) ; Atelier Calc, Lionel Lance et Nicolas Capillon, architectes (Dijon) ; Cepa, BET structure et fluides (Aulnay-sous-Bois) ; Icseo, études géotechniques (Semur-en-Auxois) ; ABE, acousticien (Nice) ; Amoes (Ecole centrale de Paris), développement durable (Châtenay-Malabry).

ENCADRE

Les projets non retenus

Auer Weber Assoziierte

Le parti architectural

Le projet propose une organisation claire, en adéquation avec les volontés environnementales, pour s’intégrer dans un quartier marqué par une concentration hétérogène d’activités (culture, loisirs, formations, commerces, logements…). Grâce à son identité intérieure et extérieure, il crée un nouveau centre urbain, ouvert au nord.

La parcelle étroite et la volonté d’éviter une tour rendent impossible un éclairage naturel des bureaux. Le projet propose donc de larges ouvertures en façade.

Le bâtiment de neuf niveaux s’articule autour de failles de lumière et d’un atrium. Un mur de l’atrium est incliné afin d’apporter la lumière naturelle au cœur du bâtiment.

L’identité propre au projet tient au contraste entre l’apparence extérieure classique et rigoureuse et les espaces intérieurs largement éclairés.

La fiche technique

Equipe : Auer Weber Assoziierte, mandataire, Stefan Niese, Markus Hennig, Moritz Auer, Mohan Zeng, Kang-Min Lee, Frances Gareis, architectes (Munich) ; Sud Architectes, Pierrick Lelard et Marc Deleglise, architecte associé (Lyon) ; Saunier et Associés, BET structure, fluides, thermique SSI, sécurité informatique et études géothermiques (Vandœuvre-lès-Nancy) ; CSD Azur, environnement (Villeurbanne) ; Trompille, économiste (Lyon) ; Peutz et Associés, acousticien (Paris) ; Ergonomos, ergonome (Fontaine-sur-Saône) ; visionlab-architekturexport, organisation et coordination (Munich).

Surface : 11 940 m2 HON ; 9 722 m2 utiles dont 7 736 m2 de RdC à 8e étage et 1 986 m2 en sous-sol.

Estimatif travaux : 18 M € HT.

Arte Charpentier Architectes

Le parti architectural

Volume sculpté à la géométrie dynamique, le projet s’inscrit tant à l’échelle de la ville qu’à celle des utilisateurs. L’ambition était de concevoir un bâtiment sur mesure pour les activités du Rectorat et offrant, dans les volumes en creux des façades, des terrasses perchées végétalisées. Les percées ainsi créées permettent, en outre, d’ouvrir l’édifice sur la ville. Objet d’un engagement environnemental affirmé, il est exemplaire d’une gestion rigoureuse et raisonnée de l’énergie, des flux et des matériaux.

La fiche technique

Equipe : Arte Charpentier Architectes, architecte mandataire (Paris) ; Teco, BET structures (Mâcon) ; Elithis, BET fluides, thermique et environnement (Dijon) ; AOS, aménagement de bureaux (Levallois-Perret) ; Acoustique France, acousticien (Chalon-sur-Saône) ; RPO, économiste (Paris).

Surface : 11 400 m2 HON.

Estimatif travaux : 18 M € HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X