enjeux

Dijon devient pionnière de la ville intelligente

Mots clés : Service public

La métropole connecte l’ensemble de ses services publics et les pilotera depuis un poste central unique.

Changement d’échelle pour la ville intelligente. Après les immeubles connectés puis les îlots et quartiers, qui se développent de Lille à Marseille, c’est à l’échelle de tout son territoire que Dijon Métropole (24 communes et plus de 256 000 habitants) veut déployer un projet de smart city . La collectivité avait lancé, en 2015, un marché pour connecter l’ensemble des équipements et espaces publics de son territoire (éclairage, vidéo protection, services de voirie…), et surtout – c’est là l’ambition nouvelle du projet – les piloter à distance et en temps réel via un unique poste central (PC). Ces tâches étaient auparavant éclatées dans six directions : le PC circulation, le centre de supervision urbaine, etc.

Au terme de deux ans d’appel d’offres, le nom du vainqueur de ce marché a été dévoilé ce 7 septembre à Dijon : le consortium mené par Bouygues Energies et Services (mandataire) et Citelum (filiale d’EDF), appuyés par Capgemini et Suez, l’emporte face à trois prétendants, Engie, Vinci et Eiffage. Le contrat de conception, réalisation, exploitation et maintenance, d’un montant de 105 millions d’euros, et qui porte sur les douze prochaines années, sera signé d’ici à novembre.

...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5940 du 15/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X