Territoires

Deux-Sèvres Conjoncture tendue, selon la FFB

«La conjoncture est tendue, compliquée. » Le constat dressé par Lyonel Levrard, le président de la FFB des Deux-Sèvres, est sans appel, même s’il insiste sur le fait que la profession a enregistré « un frémissement mais qui devra être confirmé ». En sept ans, la filière départementale a perdu plus de 2 000 emplois et 163 entreprises. Et ce ne sont pas les chantiers publics annoncés cette année qui vont lui redonner le moral. A part le lancement de la construction de l’hôpital Nord Deux-Sèvres, les chantiers publics sont rares. « Le chantier du collège de Bressuire est programmé, mais nous ne savons pas s’il démarrera réellement cette année. Seule la Ville de Niort a annoncé 9 millions d’euros sur neuf ans pour mettre aux normes accessibilité les bâtiments publics, soit 216 édifices », poursuit Lyonel Levrard.

Le rôle moteur du logement. Le « frémissement » semble donc provenir uniquement des logements : 1 000 d’entre eux ont été construits sur les trois premiers trimestres 2015, contre 1 300 sur l’ensemble de 2014. Le tertiaire, lui, est stable avec 146 000 m2 à septembre 2015, contre 218 000 m2 sur 2014. Aujourd’hui, le bâtiment totalise 1 024 entreprises, dont 330 sont adhérentes à la FFB 79, employant 6 350 salariés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X