Régions Strasbourg

Deux-Rives vogue vers le Rhin

Mots clés : Politique de la ville

Vingt ans après ses débuts, le grand projet urbain de reconquête de terrains portuaires atteint les bords du fleuve. Pour poser les jalons d’une métropole transfrontalière.

La Tramfest va-t-elle sortir Deux-Rives de l’ombre ? L’inauguration, ce samedi 29 avril, de l’arrivée du tramway de Strasbourg dans la ville allemande voisine de Kehl deviendra peut-être cet événement qui manque encore pour révéler hors du cercle local toute la symbolique et l’ampleur de la transformation urbaine engagée depuis bientôt vingt ans au bord du Rhin : sous le nom de « Deux-Rives », une « nouvelle ville » abolit l’ancienne frontière pour bâtir plus d’un million de mètres carrés sur des terrains portuaires reconquis. L’ambition, sans pareil à Strasbourg depuis la « Neustadt » allemande de la fin du XIXe siècle, est digne d’un Lyon Confluence ou d’une Ile de Nantes.

Une ambition mésestimée. François Hollande et Angela Merkel n’ont pourtant pas jugé utile de se déplacer, invoquant la proximité des élections des deux pays. Tant pis pour eux. Quel message quand même que ces logements, bureaux, restaurants, lieux culturels, placettes, en somme ces expressions de la vie en temps de paix qui ont pris possession d’un espace décrété « glacis » au sortir de la Première Guerre mondiale, car situé à portée de fusil de l’ennemi. Après avoir traversé en direction du centre-ville les deux spectaculaires ponts du tram D construits par Eiffage Métal, GTM-Hallé (Vinci), Bouygues TP, Victor Buyck et Lingenheld, le couple franco- allemand aurait pu admirer les nombreux premiers témoins de la...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5919 du 28/04/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X