Architecture Patrimoine

Deux maisons-tours retrouvent leur lustre

Mots clés : Architecte - Bâtiment d’habitation individuel - Conservation du patrimoine

L’architecte Paul Chemetov a réhabilité deux petites tours de logements livrées en 1967 par l’Atelier de Montrouge.

En 1963, EDF commande à l’Atelier de Montrouge 12 pavillons pour loger à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) les cadres et les ingénieurs de sa centrale électrique voisine. Tout au long des années 1960 et 1970, l’entreprise fera souvent appel aux architectes de l’agence (Jean Renaudie, Pierre Riboulet, Gérard Thurnauer, Jean-Louis Véret) qui réaliseront pour elle divers centres de traitement de l’information, bureaux, logements de fonction à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et Orléans (Loiret), et un centre de formation aux Mureaux (Yvelines). A Ivry, toujours soucieux de l’échelle et de l’urbanisme, l’Atelier de Montrouge propose finalement de superposer les maisons, réparties dans deux tours de sept et cinq étages.

« Le coup de génie de leur travail est d’avoir fait pivoter d’un quart de tour chaque niveau », raconte l’architecte Paul Chemetov, chargé de leur réhabilitation. Cette rotation permet de ménager de généreuses terrasses, tout en préservant l’intimité des habitants. Les volumes, tantôt en saillie tantôt en renfoncement, composent de magnifiques jeux de pleins et de vides, d’ombres et de lumière : une architecture sculpturale. Le béton brut des façades met en valeur les veines du bois de coffrage et l’alternance des lignes horizontales et verticales des planches.

Patrimoine contemporain. Lorsque la Sadev 94 rachète le site en 2010 et en confie la réhabilitation à Paul Chemetov, l’architecte découvre des tours en piteux état, longtemps inhabitées et dégradées. Leur inscription à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2003 les sauve de la démolition. Chemetov, qui considère ces tours comme « un pur chef-d’œuvre », s’attache alors à les restaurer dans un esprit de fidélité à l’état originel. Les photographies de Pierre Joly et Véra Cardot, prises à leur livraison, offrent de précieuses informations. « L’architecte des Bâtiments de France du Val-de-Marne et la Drac Ile-de-France ont joué un rôle très positif », salue-t-il. Le béton est érodé, éclaté, couvert de graffiti. Après ravalement, une lasure est appliquée pour camoufler les taches dues aux réparations et protéger les façades. Conçus pour cette opération, les châssis en aluminium très fins des nouvelles fenêtres à double vitrage reprennent le dessin des ouvertures d’origine en bois-alu, remplacées par de grossières fenêtres en PVC. Les stores extérieurs en aluminium sont intégrés dans la façade, comme autrefois. A l’intérieur des appartements, les élégants garde-corps sont décapés, puis remontés. Les châssis en bois des portes, toutes disparues, sont aussi redessinés. Une isolation par l’intérieur améliore le confort.

La grande tour compte toujours sept logements de 120 m en moyenne, dont deux duplex, tandis que la petite tour a été subdivisée pour passer de cinq à dix appartements (studios et deux-pièces). Implantés au cœur du secteur de renouvellement urbain d’Ivry-Port, les lieux ont rapidement trouvé acquéreurs. « Je me suis consacré à ce chantier avec un véritable amour filial », avoue Chemetov, même s’il est le contemporain des architectes de l’Atelier de Montrouge, tous disparus quand a débuté le projet, à l’exception de Gérard Thurnauer (décédé en décembre 2014) qui n’a pas été consulté…

Bel exemple de restauration du patrimoine architectural moderne par celui qui se bat pour sa préservation, mais dont les propres œuvres sont démolies, sans que le ministère de la Culture s’en émeuve.

Maître d’ouvrage :Sadev 94. Maître d’œuvre : AUA Paul Chemetov, architecte mandataire ; César Canet, chef de projet. BET : EPDC (TCE), Mebi (économiste). Principales entreprises : JFMS (gros œuvre), LRF (ravalement), K Entreprise (étanchéité), Negro (menuiseries extérieures). Surface : 2 883 m Shon. Coût : 1,9 M€ HT (hors VRD).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X