Régions Nancy

Deux joyaux de l’Art nouveau retrouvent leur éclat

La Ville de Nancy a engagé en septembre, pour une durée d’un an, une opération de restauration qui concerne deux chefs-d’œuvre de son patrimoine Art nouveau. L’essentiel de l’enveloppe de 1 million d’euros sera consacré à la rénovation de la villa Majorelle, construite en 1901-1902. Sous la maîtrise d’œuvre de l’Atelier Grégoire André, le chantier permettra la réfection de la toiture à l’aide d’ardoises à pans coupés et à noues rondes proches de celles d’origine. Parallèlement, les mitres de cheminée, qui confèrent son originalité à la bâtisse, seront rénovées par l’entreprise francilienne Tollis. Enfin, les façades non restaurées en 1999 seront nettoyées et les balcons consolidés.

L’autre opération de rénovation, pour un montant de 189 000 euros, va bénéficier au musée de l’Ecole de Nancy, situé dans l’ancienne propriété du mécène et collectionneur Eugène Corbin. « La Ville mène un effort constant d’investisse-ment dans la rénovation de son patrimoine Art nouveau », insiste le maire (UDI) Laurent Hénart.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X