Edito

Deux hommes et un confinement

En elle-même, la photo (voir p. 10) valait le voyage : Xavier Huillard et Philippe Bonnave ensemble, tout sourire. Sur le manteau neigeux couvrant le site de Tchernobyl, les patrons de Vinci et de Bouygues entendaient apparaître côte à côte devant leur œuvre commune : l’immense arche de confinement du réacteur numéro 4.

Seules la démesure de cet ouvrage (lire p. 27) et sa complexité technologique pouvaient conduire à réunir les grands rivaux du BTP, respectivement première et deuxième entreprises de secteur.

Le BTP français sait, lorsque...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5899 du 09/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X