Architecture Technique Puits verticaux

Deux canalisations de 401 m de haut réalisées au raise drill

Les deux puits verticaux de la centrale souterraine exercent une double fonction. D’une part, ils permettent à l’eau du lac du Vieux-Emosson de chuter jusqu’à la « caverne des machines », et ainsi d’activer les turbines Francis (avec un débit de 60 m3 par seconde). D’autre part, ils permettent à l’eau du barrage d’Emosson d’être pompée jusqu’au lac amont, via la galerie d’amenée. Pour réaliser ces canalisations de 401 m de haut et de 7 m de diamètre intérieur chacune, la technique du raise drilling a été mise en œuvre. Après un premier forage pilote, un forage d’alésage (de 2,5 m de diamètre) a été réalisé, à l’aide d’une tête de coupe montée sur une tige, en remontant sur toute la hauteur du pré-trou. « Cette technique nous a permis d’évacuer les déblais, non pas par le haut, mais par le bas des puits, ce qui s’est avéré techniquement moins contraignant », explique Gérard Seingre. Le diamètre définitif des puits a été obtenu par minage – réalisé à l’aide d’une plate-forme suspendue – puis par bétonnage des parois des canalisations.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X