Solution technique

Désordres des revêtements de façade posés au mortier-colle

Mots clés : Produits et matériaux

Le constat

Souvent employées en revêtement de façade, pour des raisons esthétiques et sans fonction d’étanchéité, la céramique et la pierre naturelle souffrent parfois du décollement de certains éléments, d’où un risque pour la sécurité des personnes (chute de carreaux).
Mais les altérations d’aspect (coulures, salissures) sont également à considérer sérieusement, car elles peuvent révéler un défaut de traitement des points singuliers.

Le diagnostic

Les décollements résultent souvent de plusieurs facteurs
• Mauvais choix de mortier-colle.
• Encollage non conforme (double encollage non respecté, quantité insuffisante de colle).
• Défaut de marouflage ou de battage des éléments de façade lors du collage.
• Dépassement du « temps ouvert » du mortier-colle.
• Mortiers « grillés » au soleil ou appliqués par temps trop froid.
• Absence de protection en tête créant des circulations d’eau à l’interface support/carreau ou support/pierre.
• Joints de fractionnement non respectés, partiellement obturés par du mortier-colle.
• Mouvements du support (fluage…) provoquant des contraintes de cisaillement.
• Éléments de façade trop foncés entraînant des dilatations excessives qui favorisent les cisaillements dans les plans de collage. De...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 342 du 13/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X