Edito

Des vagues et un rocher

On nous annonçait un choc, on a ressenti une légère secousse. A peine un soubresaut. Avec la lucidité du recul, le mouvement de simplification des normes initié en 2013 avec tambours et trompettes n’a pas bouleversé la vie des entreprises et des maîtres d’ouvrage. La complexité administrative fait toujours partie de leur quotidien. Mais il serait injuste de ne pas reconnaître le chemin parcouru. D’abord parce que le BTP a été particulièrement bien servi par les assouplissements successifs. Ensuite car les mesures phares, comme l’autorisation environnementale unique, commencent enfin à faire sentir leurs effets pratiques.

Reste qu’ils demeurent modestes. Car...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5915 du 31/03/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X