Dossier 2 Acoustique interne

Des solutions ingénieuses pour plus de flexibilité

Mots clés : Métier de la construction - Pollution sonore

L’acousticien est confronté à deux contraintes majeures : des salles aux formes parfois inadaptées et de très grandes dimensions, ainsi que la polyvalence de leur programmation.

La programmation de plus en plus souvent polyvalente des salles de spectacles, alternant musique amplifiée et non amplifiée, complique le travail des acousticiens. En effet, en l’absence de sonorisation, la priorité est de doser la diffusion et les réflexions, alors qu’avec une sonorisation, l’absorption par les parois de la salle gagne en importance. En outre, en non amplifié, l’acoustique est pensée différemment s’il s’agit de transmettre une voix intelligible, comme au théâtre, ou les instruments.

L’un des paramètres importants est la durée de réverbération, de l’ordre de 0,4 à 0,6 s pour un concert de musique amplifiée et jusqu’à 1,6 ou 1,8 s en non amplifié, voire plus de 2 s dans de très grandes salles. Concernant la sonorisation, la technologie phare est la ligne source (Line Array), soit des lignes d’enceintes assemblées en grappes et suspendues. Si au cinéma, la restitution sonore englobe les spectateurs, dans le...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 341 du 13/04/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X