Architecture Tours

Des résilles de bois et d’acier

Le chapiteau est porté en son centre par un fût constitué d’une résille de bois et d’acier extrêmement légère, qui s’évase en montant. Cette « tour de l’eau » sera coiffée d’une coupole de verre de 250 m² à structure métallique : le cristal. A l’intérieur de la colonne haute d’une trentaine de mètres, un escalier donnera accès à trois des toboggans du centre aquatique. La résille est constituée de 632 diagonales rondes en bois lamellé-collé de 1 m de long. Pré-équipés de ferrures en atelier, ces montants sont fixés sur une quinzaine de cerces métalliques horizontales.

En réponse à cette « tour de l’eau » intérieure, une seconde tour située à l’extérieur du chapiteau abritera des escaliers donnant accès à des toboggans extérieurs. Cette « tour de l’air », de 17 m de hauteur, est également constituée d’une résille dont les éléments en bois lamellé-collé sont doublement cintrés, en plan et en élévation, pour former une spirale. Cette géométrie complexe a nécessité deux opérations de collage successives dans les ateliers d’Arbonis ainsi que la réalisation de moules de collage spécifiques de 11 m de longueur, 6,40 m de largeur et 3,20 m de hauteur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X