Technique et chantier

Des pelles de démolition livrées prêtes à l’emploi

Mots clés : Établissements industriels, agricoles, ICPE - Matériel - Equipement de chantier

Bâtiment. Volvo a ajouté deux pelles de démolition à son catalogue. Particularité : ces machines ne sont pas transformées par un tiers mais sortent directement d’usine.

Ce sont des Volvo à part entière. La EC380E hr et la EC480E hr sont deux pelles de démolition pesant respectivement 50 et 63 t, équipées d’un bras long de 23 ou 28 m, levant un outil de 3 ou 3,5 t et délivrant l’une comme l’autre une pression de 350 bars. Elles sortent d’usine dans leur configuration de travail, prêtes à partir sur le chantier. Mises à part les Liebherr, les pelles de démolition sont le plus souvent des machines standards, modifiées et transformées par une entreprise spécialisée. L’avantage d’un engin sortant d’usine dans sa bonne configuration est la certitude qu’il a bénéficié d’un contrôle qualité optimal, que les faisceaux électriques et les lignes hydrauliques additionnelles sont bien protégés et que l’ensemble est couvert par la garantie constructeur. Le risque est que ces machines ne soient qu’une accumulation d’options, sans véritable adaptation aux particularités du métier. Ce n’est pas le cas des Volvo. Le châssis n’a rien à voir avec celui des machines d’origine. Il est extensible sous l’action d’impressionnantes poutres cylindriques. L’équipement long, fabriqué par Volvo, peut être déposé sur chantier grâce à des goupilles à enclenchement hydraulique − opération qui ne prend qu’une quarantaine de minutes. Volvo propose ces pelles avec un second équipement court qui, lui aussi, s’installe rapidement à l’aide des mêmes goupilles, et cela en deux positions : l’une pour le travail en hauteur, l’autre pour le travail au sol. À noter que ces deux équipements sont livrés avec leur berce adaptée. La cabine s’incline jusqu’à 30°, dispose de vitres blindées, d’une grille de protection et d’écrans pour retransmettre les images des deux caméras de travail installées en bout de balancier et des caméras de visibilité arrière (en standard) et latérale (en option). Sous le capot, un accumulateur de forte capacité a été ajouté au circuit hydraulique pour assurer un flux constant jusqu’au bout de l’équipement. Un circuit de brumisation intégré est alimenté par un compresseur installé derrière la cabine auquel est raccordée une lance de projection pour le nettoyage de la machine. À l’arrière, des contrepoids additionnels ont été ajoutés. À la fin du mois de juin, Volvo avait vendu cinq exemplaires de ces pelles disponibles en Europe depuis le mois de mars et arrivées toutes prêtes des usines de Corée où elles ont été assemblées.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X