Focus Brest Métropole

Des mobilités douces au service de la trame paysagère

Mots clés : Aménagements extérieurs - Innovations - Manifestations culturelles

Brest Métropole océane ouvre la vue sur la rade grâce au premier téléphérique urbain de France.
Ce projet confirme une culture de l’innovation territoriale, illustrée dès 2005 par la mise en place d’une gestion communautaire des espaces verts.

Brest Métropole océane* (BMO)confirme en 2015 la culture de l’innovation qui, dès 1974, a présidé à la naissance de la plus petite communauté urbaine de France – la CUB -, forte de huit communes : Brest, Bohars, Gouesnou, Guilers, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas et Plouzané. Dès le départ, cette agglomération se caractérise par un fort taux d’intégration, avec en particulier une gestion communautaire des questions d’urbanisme et, à partir du début des années 2000, la prise en charge de la gestion de l’ensemble des espaces publics. L’innovation en matière de gestion territoriale ne s’arrête pas là puisque, en 2014, l’agglomération met en place le premier « PLU facteur 4 » en France, un outil qui renforce la cohérence des politiques locales d’aménagement en regroupant quatre documents d’urbanisme réglementaire : plan local d’urbanisme, plan de déplacements urbains, programme local de l’habitat et plan climat-énergie territorial. L’approche du côté des espaces verts est également novatrice : dès 2005, ils entrent dans le giron de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 379 du 07/05/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X