Réalisation Christophe Ponceau, scénographe paysagiste

Des idées en stock

Mots clés : Aménagement paysager - Architecture intérieure

Depuis une quinzaine d’années, ses jardins et installations sèment leur poésie à tous vents. Jusqu’au 15 octobre, à la Cité de la mode et du design, à Paris, on peut s’aventurer dans son « Bulk Garden », un jardin éphémère planté dans des sacs de chantier qui rend hommage au passé des docks et invite à s’interroger sur notre rapport à la nature.

Depuis le 8 juillet, on peut découvrir à Paris, à la Cité de la mode et du design, « Bulk Garden/Le jardin en stock », signé Christophe Ponceau. Planté dans des sacs à gravats, ce jardin éphémère aux airs de microforêt se déploie sous un lustre insolite, composé de 150 baladeuses de chantier. à sa façon toujours pleine de poésie, Christophe Ponceau rend hommage à l’activité première des docks – entre transit, stockage et passage -, tout en interrogeant la société sur la place qu’elle accorde au monde végétal.

Rencontre avec un humaniste

Lui, c’est très tôt qu’il accorde la première place au paysage. Son père, ingénieur, un temps producteur de lavande, l’aurait-il mis au parfum ? Qui sait… Sa mère étant psy, on évitera ici les explications pseudo-freudiennes. Quoi qu’il en soit, après un bac B, il fait Boulle puis architecture à Paris-La Villette. Avant de rencontrer Gilles Clément, à la faveur de son diplôme de fin d’études, dans un village de la Creuse. « Ouvert et généreux », le paysagiste fait le meilleur accueil à l’architecte DPLG qui, un an plus tard, devient son assistant à la mise en scène de ses fameuses expositions. Une bien jolie façon de plonger...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 391 du 29/07/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X