Architecture Enveloppe

Des fenêtres ouvertes à toutes les audaces

Mots clés : Fenêtre

Trois fabricants proposent des dispositifs qui se déploient pour former un balcon.

Transformer une fenêtre en balcon au gré de ses envies : l’idée a de quoi séduire ! Du rêve à sa concrétisation, trois industriels ont franchi le pas. Kawneer a ainsi commercialisé son Bloomframe le 1er juin. Cette création avait d’abord été présentée en 2008 au salon EquipBaie, puis lancée à Batimat en 2015. « Ce produit allie les performances d’une fenêtre à frappe avec les exigences de résistance d’un balcon traditionnel », assure Bertrand Lafaye, responsable du marketing opérationnel chez Kawneer. Cette fenêtre-balcon se compose d’une structure porteuse en acier et d’un châssis en aluminium vitré avec garde-corps. Son coefficient U atteint désormais 1,4 W/m².K, et sa conception a bien sûr évolué depuis la présentation du prototype. Elle intègre notamment un écran tactile pour commander l’ouverture du balcon et piloter diverses options. Prix fourni posé : environ 35 000 euros. La production est assurée par l’usine française du fabricant, à Montpellier.

Kawneer impose une étude structure avant toute mise en œuvre. « Le produit est livré prêt à poser. L’installation est simple : il suffit de prévoir des points d’ancrage en partie basse et haute du support », explique Bertrand Lafaye. Puis de positionner la fenêtre-balcon par l’extérieur grâce à un engin de levage approprié. L’industriel a déjà identifié pour la France et les pays limitrophes une entreprise capable d’assurer l’installation et la maintenance. Déterminée en fonction d’un nombre de cycles d’ouverture-fermeture, cette dernière doit être effectuée au moins une fois par an. La première installation est prévue en juillet à Amsterdam, dans un petit collectif.

Des solutions pour les combles. Là où Kawneer crée un véritable balcon en façade, Velux et Fakro proposent un produit permettant de passer d’une fenêtre à un balcon sous les toits, sans agrandir l’espace de vie cette fois. Velux a lancé son concept, médaillé au concours de l’innovation Batimat, en 1991. Réservée aux combles dont le toit descend jusqu’au plancher, cette gamme de verrières-balcons baptisée Cabrio a été renouvelée en 2014.

« Nous lui avons donné une nouvelle image en apportant les bénéfices de notre nouvelle génération de fenêtres en termes de performance énergétique (triple vitrage U = 1,2 W/m².K) et de design, et avons ajouté une nouvelle taille (114 x 252 cm), la plus grande disponible aujourd’hui », indique Alexandra Thomas, chef de marché. Prix de ce grand modèle : 2 411 euros HT. Il suffit de projeter le cadre supérieur de la verrière jusqu’à 45°, de repousser le vantail inférieur et de déployer deux balustrades latérales pour donner naissance au balcon. Le concept est similaire chez Fakro, qui commercialise à partir de 2 084 euros HT son produit Galeria, cette fois en double vitrage.

Velux, qui reste très discret sur l’accueil et les retours d’expérience de ce produit atypique, propose désormais une assistance chantier gratuite pour les professionnels lors de leur première installation. De son côté, Fakro intervient lui-même grâce à son propre service d’installation. Les deux marques ne préconisent rien de particulier pour ce qui est de l’entretien.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X