Régions Pays de la Loire

Des data centers pleins de promesses

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion immobilière

2 154 Nombre de visiteurs pour la 2e édition d’Architect at work, qui s’est tenue à Nantes les 1er et 2 décembre (+ 5 %).

70 % Part de l’investissement locatif dans les ventes de logements en 2015 en Pays de la Loire (contre 40 % en France).

+ 17 % Progression du nombre de mises en chantier de logements en Bretagne à fin octobre (+ 25 % pour le collectif).

Envoyer un e-mail ou faire une recherche sur Google n’est pas sans conséquence sur l’environnement. Reproduits des millions de fois par heure, ces gestes quotidiens représentent 2 de la planète et, en 2019, le web devrait générer plus d’émissions de carbone que le secteur aérien civil. Car, loin d’être dématérialisé, Internet nécessite des milliers de serveurs hébergés dans des data centers , sortes d’usines à traiter les données très gourmandes en énergie. « Le refroidissement de ces serveurs représente jusqu’à 50 % de la consommation totale », explique l’architecte et ingénieur Mathieu Chazelle (Enia Architectes), qui compte plusieurs constructions de data centers à son actif.

L’enjeu est énorme et les géants du Net se sont lancés dans une course à l’efficience énergétique, mesurée par un indice normalisé appelé « Power Usage Effectiveness » (PUE). « Pour les data centers récents, le ratio de PUE tourne autour de 1,3. Cela signifie que pour 1 W consommé par l’informatique, il faut au total 1,3 W d’énergie consommée. Mais avec le consortium Deepdata, nous avoisinons 1,1 – un ratio proche des meilleures performances mondiales », poursuit Mathieu Chazelle.

Refroidir les serveurs… Regroupant Enia Architectes, Critical Building (spécialiste des data centers ), Elioth (bureau d’études), Sigma (informatique) et Celeste (fournisseur d’accès Internet), le consortium Deepdata est né, il y a trois ans, à l’initiative du conseil régional des Pays de la Loire, qui souhaitait réutiliser les carrières souterraines autour de Saumur. Depuis le mois de juin, un démonstrateur a été installé dans une ancienne carrière de tuffeau, dont la localisation est tenue secrète pour des questions de sécurité des données. Breveté, ce démonstrateur s’inspire du StarDC, un data center modulaire conçu par Enia et Critical Building pour l’extérieur. Il utilise la stabilité thermique (entre 11 et 12 °C) et hygrométrique de la carrière. « Pour éviter d’assécher le tuffeau, nous avons écarté un refroidissement par air. Le démonstrateur est refroidi par une eau circulant dans des dizaines de kilomètres de tuyaux de type agricole », explique Laurent Trescartes, de Critical Building.

L’expérimentation va se poursuivre jusqu’en mars 2017, les premiers retours positifs permettant d’envisager une commercialisation dès la fin 2017. Dans cette perspective, la région a passé le témoin au consortium, qui vient d’accueillir la Caisse des dépôts. Un recensement des carrières est en cours afin d’identifier les zones où pourraient être installés de nouveaux data centers et un gros travail juridique sur les problématiques cadastrales reste à faire, mais le consortium espère créer une sorte de ZAC à usage informatique.

… Ou récupérer la chaleur. A Nantes, plutôt que de réfléchir sur le refroidissement des serveurs informatiques, l’office HLM métropolitain a souhaité utiliser la chaleur dégagée pour produire de l’eau chaude sanitaire grâce un procédé mis au point par la start-up Stimergy. « La chaleur générée par les ordinateurs préchauffe l’eau via un ballon tampon et permet une économie estimée à 44 MWh pour les 40 logements équipés », se félicite Luc Stephan, directeur de l’innovation de Nantes Métropole Habitat, qui compte poursuivre l’expérimentation en étendant ce dispositif à deux opérations sur l’île de Nantes (l’Oiseau des îles et Beaulieu 2).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X