Gestion

Des articulés de 30 t comme base pour des véhicules de services

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

Entretien. Fin 2015, Volvo a livré deux A30 F à l’exploitant marocain d’une mine de phosphate. Sur place, une utilisation originale est réservée à ces tombereaux articulés.

L‘Office chérifien des phosphates (OCP), au Maroc, est l’un des plus gros exploitants au monde de mines de phosphate, un minerai massivement utilisé par l’industrie et l’agriculture. OCP exploite plusieurs sites, dont un à Benguérir, à 70 km de Marrakech, qui fonctionne 24 heures sur 24 et extrait le minerai à l’aide de 6 draglines, de 2 pelles électriques et d’une flotte de 22 tombereaux rigides d’une charge utile de 150 t de type Caterpillar 785, des camions qui frôlent les 250 t en charge… Au service d’un tel cheptel d’engins miniers ont été appelés deux tombereaux articulés de 30 t : des A30 de série F que Volvo a livrés fin 2015 pour l’entretien courant du parc matériel de la mine de Benguérir. « Les tombereaux et les châssis nus ont été fabriqués en Suède », précise Tim Richardson, directeur général de Volvo Maroc SA  il est à noter que, depuis, la représentation de Volvo au Maroc a changé ; au mois de mars dernier, elle a été confiée à la société SMT. La carrosserie montée sur le châssis a été réalisée par Remorques Équipement, un carrossier de Casablanca, qui est intervenu lui-même sur les chaînes de montage suédoises. L’équipement embarqué comprend une potence articulée équipée d’un treuil comme moyen de levage, un compresseur à air pour le nettoyage des radiateurs, un poste à souder avec son propre groupe électrogène pour le changement des outils d’attaque au sol, des fûts de graisse et leurs distributeurs, des réservoirs pour les huiles usagées et pour les huiles de rechange, ainsi qu’un établi et des équipements d’intervention anti-incendie. Ce véhicule d’entretien ne s’occupe pas des carburants. Mais tous ces équipements embarqués nécessitent quand même un véhicule de 30 t de charge utile ! « OCP nous a fourni son cahier des charges, et nous avons travaillé avec le carrossier pour choisir le châssis adapté », explique Tim Richardson, qui espère que la fourniture de ces deux machines Volvo à ce gros exploitant minier sera le prélude à d’autres commandes. Il faudra pour cela que Volvo monte en gamme car, même depuis le rachat de Terex Trucks, le plus gros de ses matériels est un tombereau rigide de 100 t. Un peu petit pour la mine de Benguérir ! Reste que cette réalisation est une belle référence pour une utilisation décalée d’un châssis articulé.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X