Territoires Grenoble

Dernière ligne droite pour la ZAC Vigny-Musset

Avec la concrétisation des derniers projets du secteur Vigny-Musset, au sud de Grenoble, la zone d’aménagement concertée (ZAC) du même nom devrait être réalisée d’ici à 2019. A la fin des années 1980 et au début des années 1990, la délocalisation d’activités industrielles a offert l’occasion d’imaginer un nouveau plan de ville sur un modèle haussmannien et de proposer des logements familiaux en accession, à des tarifs abordables. Démarrée en 1995, la mise en œuvre du plan d’aménagement conçu par GKP et Aktis a connu une forte accélération pendant une dizaine d’années à partir de 2002. A compter de cette date, les opérations d’aménagement ont bénéficié des premières exigences environnementales, annonçant les principes retenus pour la ZAC de Bonne. La réalisation des dernières opérations permettra d’atteindre, sur les 22 hectares de la zone, 2 100 logements familiaux et 400 pour étudiants, 11 000 m2 de bureaux et 4 000 m2 de locaux commerciaux, un groupe scolaire et un pôle universitaire, un Ehpad, un jardin public… L’acquisition d’une parcelle déterminante dans le plan d’ensemble va prochainement permettre de redresser la courbe de l’avenue Marie-Reynoard et de terminer l’aménagement des deux îlots en chantier au nord du secteur.

Trois programmes résidentiels.

Projet le plus avancé à ce jour, la construction de L’Allium, second bâtiment d’un projet de deux plots reliés par de l’habitat intermédiaire (R + 6 et R + 1), devrait débuter au printemps 2016. Conçu par l’agence Chapuis Royer pour le compte d’Europe Construction, il proposera 23 logements et 90 m2 de surface commerciale. De l’autre côté de l’avenue, une parcelle de 5 872 m2 accueillera, d’ici à 2019, les 4 derniers lots de la ZAC. Au nord-est de la parcelle, le Mikado, un immeuble de 38 logements (R + 7) conçu par l’agence Cr&on pour le compte de Vinci Immobilier. Au sud, le long de la rue des Bergeronnettes, deux immeubles de logements (35 et 41 logements en R + 7) reliés par des locaux d’activités surmontés de 3 « maisons d’artisans », conçus par Ateliers Lion pour Cogedim. En dernier lieu, redessinant le tracé de l’avenue Marie-Reynoard, un projet de foyer d’hébergement de 35 places pour le compte du bailleur Actis devrait voir le jour. Pour Fabrice Gleize, directeur du développement de la Sages, aménageur pour le compte de la ville, ce « dernier îlot échappe aux règles de l’urbanisme haussmannien en œuvre à Vigny-Musset car il annonce et amorce les formes urbaines de la ZAC Flaubert qui se trouve juste au-dessus ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X