Régions

Déplacements Des alternatives à la voiture

Le début des travaux de requalification de la traversée de Chambéry va relancer le programme prévu par le plan de déplacements urbains voté en 2004, en faisant sauter ce verrou du centre-ville. Une quarantaine de millions d’euros devraient ainsi être investis dans les cinq ans dans la construction de 8 à 10 km de sites propres sur six axes de transports en commun jugés stratégiques et des aménagements fonctionnels (nouvelle configuration des quais, installation de « priorité bus » à certains carrefours). Le premier kilomètre est mis en chantier entre La Motte-Servolex et Chambéry dès cet été, pour 1,5 million d’euros. « L’objectif est d’améliorer la vitesse commerciale des transports en commun et de leur réserver clairement la priorité, explique Henri Dupassieux, vice-président de Chambéry Métropole en charge du PDU. » Autre grande orientation du PDU : l’amélioration de l’offre cyclable. Là encore, les travaux du centre-ville vont permettre de réaliser un « chaînon manquant » essentiel. Cet été, quelques centaines de mètres sont en chantier avenue de Lyon. L’objectif d’atteindre 80 kilomètres de pistes et aménagements cyclables devrait être atteint à la fin du mandat.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X