Enjeux

Délais de paiement : les patrons plébiscitent la dématérialisation

Selon un baromètre publié par le cabinet de juristes d’affaires ARC le 3 novembre, 52 % des 500 entreprises de plus de 50 salariés interrogées pensent que la dématérialisation des factures aura un effet positif sur la réduction des délais de paiement. La mesure sera progressivement rendue obligatoire à partir de 2017.

Les retards de paiement, qui touchent particulièrement le BTP, ont fortement progressé cette année dans l’ensemble de l’économie française. Ils atteignent aujourd’hui 13 jours (contre 9,1 en 2014), avec une forte disparité entre grands comptes (12,1 jours) et PME (13,9 jours). Cette progression a des conséquences financières non négligeables. Selon le baromètre annuel du cabinet ARC, 35 % des sociétés interrogées font face aux délais de paiement en retardant à leur tour le paiement de leurs fournisseurs (contre 27 % en 2014). Une tendance d’autant plus inquiétante que les retards de paiement sont responsables de près d’un quart des faillites.
Mais l’effet positif de la dématérialisation des factures pourrait rapidement être mis à mal. « Certains groupes étrangers essaient déjà d’entraver sa mise en œuvre en prétextant qu’elle engendre des problèmes informatiques et sature les boîtes mail », avertit Kérine Tran, juriste chez ARC.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X