Enjeux

Degaie arrive à bon port

Mots clés : Acier - Gares, aéroports - PME - Transport maritime

Cette PME nordiste, spécialiste de la construction métallique, s’est orientée avec succès vers les installations portuaires.

Il paraît que les plaisanciers en villégiature dans le golfe Persique ergotent sur la qualité des installations portuaires. Une griffure sur la coque d’un yacht à 1 million de dollars, c’est toujours agaçant. Ces « petites » exigences font aujourd’hui la joie d’Alex Degaie. A 62 ans, ce chef d’entreprise familiale, basée à Pont-sur-Sambre (Nord) et spécialisée dans l’aménagement des ports de plaisance, découvre les charmes du Moyen-Orient. « Je savais qu’il y avait du potentiel là-bas, mais je ne pensais pas que ça allait accrocher si vite », confie l’entrepreneur nordiste.

Il y a un an, Alex Degaie fait le pari d’investir 30 000 euros pour figurer au salon du nautisme de Dubaï. Durant une semaine, avec l’aide de la CCI France International, il enchaîne les rendez-vous avec une vingtaine de propriétaires de ports au Moyen-Orient. Leur expose son savoir-faire. Il est plus cher que ses concurrents turcs ou chinois ? Certes, mais il possède sur eux un avantage qui fait mouche : une qualité de produits, issue de trente années d’expérience. Au mitan des années 1980, Alex Degaie décide en effet de réorienter sur une niche l’entreprise de construction métallique héritée de son père. A côté des charpentes, du mobilier urbain ou des ouvrages d’art, il se lance dans le mobilier portuaire. Sous le hangar de l’entreprise, au sud de Maubeuge, on apprend à construire des pontons, des passerelles et des « catways » (les trottoirs flottants qui mènent jusqu’aux bateaux). Avant de concevoir les réseaux de distribution qui alimentent en eau et en électricité les bateaux amarrés. Un bureau d’études voit le jour. Il emploie aujourd’hui cinq ingénieurs. « On peut faire aujourd’hui un port clés en main », résume Alex Degaie, dont la société emploie 50 personnes, pour un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros l’an dernier. L’activité portuaire représente désormais 80 % de l’activité de la société.

7 M€ de chiffre d’affaires 2016. 80 % de l’activité réalisée dans les aménagements portuaires.

Degaie termine actuellement l’aménagement du port de plaisance du Havre (1 500 places).

Un chantier à 3 millions d’euros, dernier d’une longue série en France… dont le marché commence à être saturé. Les installa-tions ayant une durée de vie d’au moins vingt-cinq ans, les clients hexagonaux se font rares. D’où la nécessité d’aller prospecter ailleurs.

Joint-venture envisagée aux Emirats. Dans la foulée de son séjour aux Emirats, Alex Degaie a signé pour l’aménagement intérieur complet de deux ports au Moyen-Orient. Les montants des contrats restent confidentiels, mais fournissent quatre mois de travail à temps plein. Le Nordiste est en négociation avec un partenaire aux Emirats arabes unis susceptible d’assurer la commercialisation de ses produits. Une joint-venture synonyme de bond en avant pour l’entreprise. « L’objectif, c’est de pérenniser la société », insiste Alex Degaie, qui délègue de plus en plus de responsabilités à ses fils, tous deux quadragénaires.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X