Enjeux Nord

Décima concurrencé… par le Real Madrid

Depuis son premier Prix Moniteur de la construction remporté en 2008, la pas-de-calaisienne Décima n’a cessé d’enchaîner les performances en même temps que ses effectifs croissaient. Alors qu’elle fête ses 60 ans cette année et que la deuxième génération (Frédy Décima) passe la main à la troisième (Jérôme), l’entreprise familiale a réussi à consolider son activité historique – l’équipement ferroviaire (20 millions d’euros de chiffres d’affaires sur un total de 26 millions d’euros) – tout en se diversifiant dans l’informatique et les télécoms, au point d’avoir créé trois data centers ! « C’est la demande des clients qui a fait évoluer l’activité », commente modestement Jérôme Décima qui, en mixant l’ingénierie informatique au génie électrique, a fait entrer – avec le soutien appuyé de son père – la société dans l’ère 2.0.

A l’instar des géants, Décima est aujourd’hui organisée en sept business units (Energie, Infrastructure, Facilities, Télécom-Informatique, Immobilier, Ingénierie, Datacenter) et 14 entités autonomes. « Nous sommes le plus petit des plus gros et le plus gros des plus petits, ce qui nous met en concurrence avec à peu près tout le monde », résume Jérôme Décima. L’entreprise a notamment remporté le marché de télégestion de l’éclairage des quais de la gare de Lille-Europe. Ajoutez à cela la performance environnementale et sociale et vous n’êtes pas loin du 10 sur 10. Il n’y a que lorsque le Real Madrid a remporté sa dixième Ligue des Champions, la fameuse « decima », que l’entreprise de Frédy et Jérôme Décima a connu une légère baisse… en termes de référencement sur la Toile !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X