Régions Le Tréport

Débat public clos pour le projet éolien offshore « des 2 côtes »

Premier du genre en France pour un parc éolien off- shore, le débat public autour du projet dit « des 2 côtes », porté par la Compagnie du Vent (GDF Suez), s’est achevé le 7 septembre au Tréport (Seine-Maritime) par une douzième réunion publique.

Accoutumé à l’exercice après six participations, Philippe Marzolf, président de la commission particulière (CPDP), résume : « Le débat a été passionné et argumenté. Les opposants se sont surtout manifestés lors des réunions publiques. Les prises de position sur Internet, entre 3 000 et 4 000, ont été plus nuancées ». Idem pour les 31 cahiers d’acteurs dont 26 ont été favorables au projet, au premier rang desquels on retrouve les collectivités territoriales, tant normandes que picardes, et les acteurs économiques.

Parc éloigné de 2 km

Afin de composer avec les opposants les plus farouches au projet, pêcheurs et riverains pour simplifier, le promoteur a ajouté in extremis deux nouvelles propositions aux douze déjà formulées à mi-débat. Les 141 mâts seraient implantés différemment pour permettre le chalutage entre les générateurs, et le parc serait globalement éloigné du rivage, de 2 km en moyenne, et décalé vers l’ouest. Quel sera le surcoût de ces adaptations pour un projet estimé à 1,8 milliard d’euros dans sa version initiale ? « Le déplacement du parc n’a pas encore été chiffré. En fait, l’impact sera plus important en termes de chiffre d’affaires espéré, en raison d’une moins grande productivité des pales liée à leur orientation », explique Jean Mathieu Kolb, directeur des opérations offshore à la Compagnie du Vent.
La commission particulière annonce qu’elle fournira son compte rendu pour le 19 octobre, soit plus rapidement que les deux mois autorisés par la loi. La Compagnie du Vent disposera alors de trois mois pour dire si elle poursuit, amende ou renonce à son projet. Sachant que, d’ici là, les appels d’offres gouvernementaux pour atteindre les objectifs annoncés en matière d’éolien offshore devraient avoir été lancés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X