Dossier

De la chambre standardisée à l’expérience de vie inédite

L’hôtellerie, de luxe ou de quartier, est en pleine mutation. De nouveaux concepts marquant une forte identité l’emportent sur les établissements standardisés. Après les boutiques hôtels des années 1980 et 1990, des pensions vétustes se transforment en hôtels design. Des lieux inattendus sont réinvestis, comme l’hôtel Sozo à Nantes, installé dans une ancienne chapelle. En dehors des villes, des chambres se nichent en forêt dans les arbres, sur pilotis en mer, dans les glaces des régions arctiques ou aux portes du désert. Faire vivre au client une expérience de vie inédite est désormais la tendance. Et si, pour faire face à la concurrence de Airbnb, des établissements conservent un esprit plus domestique, dans le registre intime, chambre et salle de bains évoluent vers une approche très contemporaine où l’espace est amplifié en conciliant détente et coin de travail. « Au-delà d’un lieu où dormir, l’hôtel s’impose désormais comme un lieu de vie et de consommation au cœur de l’activité des villes, résume Corinne Menegaux, directrice du salon EquipHotel. La création des Mama Shelter dans les années 2000 et la chaîne Andaz – qui, dès son premier établissement à Londres, proposait un lobby avec un espace travail et une cafétéria – ont marqué un tournant. » Et d’évoquer l’ouverture récente de l’hôtel Bachaumont, à Paris (IIe), où la réception du rez-de-chaussée est masquée au profit d’un bar et d’un restaurant. Par ailleurs, « les matériaux utilisés dans les hôtels économiques commencent à dépasser les stricts aspects fonctionnels et des auberges de jeunesse au design repensé, comme le -Generator Hostel de Paris, s’adressent à toutes les générations, avec des espaces communs aux ambiances contrastées, et des chambres en dortoir ou privatives », souligne Corinne Menegaux.

«I l y a trente ans, Sofitel, Novotel ou Mercure tenaient à sécuriser chaque client dans un univers reconnu, commente de son côté Isabelle Sicart, design manager des marques de luxe du groupe Accor. Aujourd’hui, nous avons des clients « multimarques » en quête d’expériences et d’émotions. Avec le développement d’Internet, ils choisissent leurs destinations selon des avis partagés par les internautes et cumulent les...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 248 du 15/02/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X