Territoires Flers

De jeunes architectes du monde entier se penchent sur la « métropole rurale »

Mots clés : Architecte

Ils ont moins de 40 ans, sont architectes et viennent d’horizons aussi lointains que l’Azerbaïdjan, l’Inde, le Togo, le Sénégal, la Bulgarie, le Brésil ou le Mexique. Après Kosice (Slovaquie) en 2013, 25 jeunes architectes de 21 nationalités différentes sont invités à donner leur vision du centre-ville de Flers (Orne) à l’occasion du 12e Forum mondial des jeunes architectes (1). « Il s’agit d’un concours d’idées car les élus souhaitaient disposer d’une vision prospective sur le réaménagement du quartier de la gare, de la liaison avec le centre-ville reconstruit après la seconde guerre mondiale et de l’articulation ville haute/ville basse », explique François Roblin, directeur du CAUE de l’Orne et du Forum. Cinq équipes de cinq architectes auront une dizaine de jours pour faire des propositions qui seront examinées le 18 décembre par un jury international présidé par l’architecte Henri Ciriani.

Taux de vacances de logements de 13 %.

Le cas de Flers est intéressant. Avec ses 25 communes, la communauté d’agglomération est le 3e bassin d’emploi de Basse-Normandie mais la ville centre se vide et affiche un taux de vacances de logements de 13 %, près du double de la moyenne nationale. « L’enjeu principal est d’identifier des solutions favorisant à la fois la qualité de la vie, une nouvelle image de la ville, le respect de l’environnement périrural et rural en tenant compte du centre-ville reconstruit à 75 % après la seconde guerre mondiale. En résumé, comment offrir un cadre de vie innovant répondant aux spécificités d’une métropole rurale », détaille François Roblin.

« Métropole rurale », l’appellation est un brin provocatrice. François Roblin y voit « une aire urbaine constituée d’une ville moyenne avec sa propre zone d’influences et de services, située en dehors des métropoles urbaines régionales ». « Flers en est un bon exemple avec une ville centre de 16 000 habitants, une agglomération de 38 000 habitants et une aire urbaine d’environ 100 000 habitants », ajoute-t-il. Le 7 décembre, en ouverture de ce forum, un colloque portera sur ce thème de la métropole rurale et des villes moyennes. « La France est maillée de ce type de villes mais on n’en parle peu car elles ne concentrent pas autant de problèmes que les grandes agglomérations », constate François Roblin. « Peut-être que, dans quelques années, cette notion de métropole rurale fera partie du vocabulaire des professionnels de l’aménagement et qu’elles seront davantage prises en compte au niveau national », explique le directeur du CAUE qui, en attendant, n’exclut pas de se servir de cette structure pour jouer un rôle d’agence d’urbanisme… comme les grandes métropoles.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Forums organisés par la Fédération mondiale des jeunes architectes (FMJA) et le Conseil pour l’international des architectes français (CIAF) avec des structures ou des collectivités locales volontaires.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X