Régions Hauts-de-France

De Calais à Château-Thierry, la vie rev3 des Ch’tis

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Politique du logement

135 M€ de travaux de rénovation énergétique prévus dans le cadre du programme local de l’habitat 2016-2021 du Havre.

69 % des patrons de la construction sont favorables au modèle de l’entreprise libérée. Source : CCI Nord de france.

35 000 Capacité de traitement, en tonnes par an, visée par le centre de tri des déchets de l’arrondissement de Rouen.

Berceau de la première révolution industrielle mais durement touché par la seconde, le Nord, encore empêtré dans de graves difficultés économiques, a trouvé dans le concept de « troisième révolution industrielle », développé par Jeremy Rifkin, les raisons de croire en une croissance durable pour ce XXIe siècle. Pour l’économiste et prospectiviste américain, celle-ci sera le fruit du croisement des énergies renouvelables (alors que les ressources fossiles s’épuisent inexorablement) et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Or, les Hauts-de-France disposent de nombreux atouts pour se faire leur place sur ce nouvel échiquier mondial.

Mille jours après le lancement de la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas-de-Calais, étendue depuis à la Picardie et rebaptisée « rev3 », Philippe Vasseur, président du forum d’orientation de rev3, et Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France, ont fait le point sur cette dynamique. Celle-ci va bien au-delà de la transition vers les énergies décarbonées. Elle englobe la transformation digitale et toute une économie connectée, qui touche l’ensemble des secteurs, des transports intelligents et non polluants aux nouveaux matériaux de construction, en passant par l’éducation ou la culture. Plus de 700 actions ou projets, portés aussi bien par des entreprises que des collectivités, des universités que des associations, voire des particuliers, ont été à ce jour recensés et compilés dans un livre joliment intitulé « La vie rev3 des Hauts-de-France ».

Monsieur Jourdain en Picardie.

Encore président de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin, dans l’Aisne, Xavier Bertrand qui, à peine élu à la tête de la région, s’était investi personnellement dans l’élargissement de la démarche à la Picardie, ne boude pas son plaisir de souligner que 30 % des initiatives présentées dans l’ouvrage sont d’origine picarde. « Le Hub [institut dédié stockage de l’énergie, NDLR] l’ à Amiens ou l’université de technologie de Compiègne (UTC) étaient déjà engagés dans rev3 sans le savoir », glisse, un sourire au coin des lèvres, l’ancien ministre du Travail, qui voit également dans cette troisième révolution industrielle un gisement d’emplois. Le duo Vasseur-Bertrand annonce d’ailleurs la création d’une école labellisée rev3, « pour former aux nouveaux métiers, comme la maintenance des objets connectés, le codage numérique ou la pose des nouveaux isolants ». Dans un premier temps, des antennes vont être implantées dans les lycées professionnels, la première à Fourmies (Nord).

Cité en exemple Rotterdam.

Philippe Vasseur, ancien président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) Nord de France, laquelle assure le copilotage de rev3, note, pour sa part, la reconnaissance à l’international pour le territoire qu’induit ce mouvement : « Les Hauts-de-France commencent à être pris en exemple. La ville de Rotterdam s’inspire de ce qui est fait ici. » Dans ce sens, c’est en effet assez rare pour le mentionner.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X