Autres

Dalkia associe efficacité énergétique et numérique

Mots clés : Efficacité énergétique - Entreprise du BTP - Réglementation thermique et énergétique

Depuis 2013, la filiale d’EDF a créé sept centres de pilotage d’installations climatiques à distance. Elle suit, ainsi, au plus près ses clients.

Logée dans les hauteurs d’une tour du quartier de La Défense, au nord-ouest de la capitale, la pièce évoque une tour de contrôle. Autour de deux grandes tables, des analystes étudient des graphiques et des schémas de chaufferie, affichés sur des moniteurs. Ils surveillent à distance et en temps réel l’état des installations dont Dalkia a la charge en Ile-de-France. La filiale d’EDF, spécialisée entre autres dans la maintenance d’équipements de génie climatique, a inauguré ce premier Dalkia Energy Savings Center (Desc) en juin2013. Six autres ont suivi en 2014. Ils couvrent tout l’Hexagone. « Un quart de nos clients sont aujourd’hui reliés à un Desc. Parmi ces 7 000infrastructures, on trouve des immeubles de logements, des établissements de santé, des édifices communaux, des bâtiments tertiaires et des usines », énumère Jean-Philippe Laurent, directeur Commerce et Marketing de Dalkia.

La création de ces centres découle de l’émergence des engagements de performance énergétique, des formes contractuelles qui accroissent les besoins de contrôle et d’information pour l’ensemble des signataires. Cette évolution coïncide avec une baisse des coûts des technologies de communication. Enregistrer les consommations et gérer les systèmes d’un bâtiment depuis un ordinateur extérieur devient envisageable.

Entre confort et économie.

Les sites suivis par un Desc sont équipés de capteurs et de sondes. Ils transmettent leurs mesures par radio aux serveurs de Dalkia. Des algorithmes traduisent ces données brutes en chiffres exploitables. Les souscripteurs ont accès à ces informations par le biais d’une plate-forme web. Si le logiciel de gestion détecte une anomalie, il envoie une alerte à un technicien. Ce dernier se rendra sur place vérifier les équipements dans la journée. Par ailleurs, les ingénieurs des centres peuvent commander certains paramètres, tels que la température, et ainsi expérimenter différents réglages, jusqu’à obtenir le meilleur compromis entre le confort des occupants et l’efficacité énergétique. « Cette expertise génère entre 5 et 10 % d’économie. Le client peut attendre un temps de retour sur investissement de trois ou quatre ans », souligne Jean-Philippe Laurent.
Dans les prochaines années, Dalkia prévoit de rattacher aux Desc son parc de réseaux de chaleur. A plus long terme, ces structures pourraient administrer de petits réseaux à l’échelle d’un quartier. « Avec les cogénérations et les pompes à chaleur, il existe des interactions à développer entre les différentes formes d’énergie. Nous avons participé au projet RéflexE de smart grid à Nice, de 2011 à 2014. Les outils sont en place, mais le marché n’est pas encore prêt », conclut Jean-Philippe Laurent.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X