Intérieur

D’Days, Paris Genèses d’objets

Mots clés : Architecture intérieure

Les Designer’s Days ont fêté leurs 15 ans début juin, à Paris, affirmant l’omniprésence du design dans notre quotidien ainsi que son haut potentiel narratif. Les concepts présentés cette année révèlent une production riche d’histoires individuelles.

La session 2015 des D’Days a compté plus de 100 lieux participants. Suivant la thématique de l’Expérience, ils ont démontré la transversalité du design qui porte des projets de toute nature : graphisme, joaillerie, habillement, ameublement, équipements domestiques ou professionnels, indoor et outdoor. Et qui suscite tous les sens, y compris auditif, olfactif jusqu’à la dégustation d’insectes ! Que retenir de cette offre foisonnante, toutes échelles confondues, de l’objet isolé à la collection puis à l’espace, de l’exposition figée ou interactive au workshop ? Un travail sur les itinéraires de conception semble être le dénominateur commun aux réalisations visitées. Intéressant le public à sa genèse, chaque concept développé cherche en effet à transmettre son histoire et ses valeurs. Pour aborder ce parcours, nous avons relevé quatre voies d’inspirations : le récit – réalité ou rêverie -, l’hommage, le mixage culturel – temporel ou géographique -, et l’acte communautaire – inscrit dans le partage. Illustrations.

Effacement des auteurs

L’inspiration pour le récit aux D’Days, toujours poétique, tient ses sources dans une actualité, ou bien dans une projection plus intime. « Design Da Gema » aux Arts décoratifs est le Manifeste de David Elia sur la vie au Brésil. Ses assises Desmatamento alertent sur la déforestation tropicale. Réalisées...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 244 du 16/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X