Régions Nice

Cure de jouvence pour la colline du Château

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Près d’un an après son installation et fort du permis d’aménager délivré en août 2016, le comité de pilotage pour l’aménagement de la Colline du château à Nice (Alpes-Maritimes) a donné le coup d’envoi à une opération de 16 millions d’euros TTC qui va s’échelonner sur une quinzaine d’années. La Ville va s’appuyer sur les principes définis par l’Atelier Villes et Paysages.

Agencement du plateau supérieur. Les premières intentions portent notamment sur l’agencement du plateau supérieur, la surélévation de l’ascenseur et un plan de végétation. La Ville prévoit toutefois d’attribuer à un maître d’œuvre un marché à tranches dont le montage est en cours avec une publication prévue au second semestre 2017. Sous la houlette de l’architecte des bâtiments de France et de l’inspecteur des sites, la direction des espaces verts de la Ville vient d’engager des premiers travaux : réfection de calades, remplacement de balustres, remise en état de la cascade, amélioration de l’accueil du public…

Classé « Monument naturel » depuis le 24 décembre 1935, le parc de 12 hectares, situé à l’extrémité est de la promenade des Anglais, fait partie intégrante du site global de la baie des Anges pour lequel la Ville a entrepris auprès de l’Unesco une démarche d’inscription sur la liste du patrimoine mondial.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X