Régions Bouches-du-Rhône

CST primé pour sa fibre sociale

Mots clés : Produits et matériaux

Créée en 2009 par Jean-Marc Panossian, l’entreprise d’électricité CST, implantée à Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), a la fibre sociale. Cet engagement a été récompensé le 2 février dernier lors de la première édition du prix « Clause up ! » créé par le plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE) de la métropole Aix-Marseille-Provence. Ce jour-là, le dirigeant de la SAS, titulaire d’un bac pro en électricité, a reçu le trophée « Emploi durable » avec, à ses côtés, Jean-Pascal Ferrare.

Recruté une première fois par CST le 15 mai 2016 au titre des clauses sociales sur un chantier de construction de logements sociaux à Marseille, ce dernier a signé le 1er mai 2017 un CDI d’aide-électricien après un CDD de six mois. Le trentenaire fait désormais partie de la vingtaine de salariés employés par l’entreprise. « Pour répondre aux clauses d’insertion sociale, nous travaillons depuis plusieurs années avec l’agence d’intérim LIP et l’association Emergence, qui dépend du PLIE. Jean-Pascal Ferrare nous a été présenté dans ce cadre-là », raconte Valérie Jeannin, responsable administrative et ressources humaines chez CST.

Activité de domotique. Cet exemple illustre l’importance accordée par la PME à la transmission. Actuellement, elle emploie quatre apprentis et un contrat de professionnalisation. Et Jean-Marc Panossian, ancien apprenti qui a gravi les échelons, n’a jamais dérogé à ce principe, même en période de vaches maigres comme celle qu’il a connu ces trois dernières années avec des chantiers reportés. Les années à venir devraient être meilleures. D’ailleurs, en 2016, CST a réalisé un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros, contre 2,7 millions d’euros l’année précédente, équipant près de 1 000 logements.

Travaillant pour des promoteurs et des bailleurs sociaux, la PME maîtrise les courants forts et faibles. Elle a développé une activité de domotique grâce à son bureau interne composé de deux personnes. « Nous avons sur place toute la matière grise, avec un responsable des courants forts et un second dédié aux courants faibles et aux nouvelles technologies. Notre autre force est l’attention portée à nos équipements. L’outillage et la flotte sont neufs. Nous sommes une entreprise familiale. Chaque sou gagné est réinvesti dans l’entreprise », précise Jean-Marc Panossian.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X