Enjeux Série d’été

Crime et bâtiment

Les tueurs en série auraient-ils une attirance particulière pour les chantiers ? Certains en ont fait une scène de crime, primaire (lieu du meurtre) ou secondaire (endroit où ils se sont délestés du cadavre)… Avec le vague espoir que les remblais suffiraient à ensevelir le corps. A l’exemple du tueur de l’A 26, qui a abandonné l’une de ses victimes sur le chantier de l’autoroute. D’autres se sont servis du matériel comme arme, telle la fourgonnette de l’affaire Leconte. Mais que doit faire une entreprise de BTP lorsque l’un de ses salariés s’avère être un tueur en série (lire ci-contre) ? Coopérer avec la justice, bien sûr, mais aussi s’employer à contenir la rumeur, afin de limiter l’impact sur l’activité.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Episode 1

Francis Heaulme

Le manœuvre était un tueur en série

ENCADRE

Episode 2

Scènes de crime

La malédiction des maisons de l’horreur

ENCADRE

Episode 3

Autoroute A 26

Sous le chantier, un cadavre

ENCADRE

Episode 4

Affaire Leconte

Une fourgonnette comme arme du crime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X