Territoires

Creuse Creusalis construit trois maisons familiales pour personnes dépendantes

Mots clés : Handicap

A la demande du conseil départemental, Creusalis, premier Office public de l’habitat de la Creuse, s’est lancé dans un programme diversifié de logements adaptés aux personnes âgées en perte d’autonomie. Le concept développé est la maison d’accueil familiale, où une famille de résidents, locataires de l’office, accompagne au quotidien une personne âgée qui ne dispose plus d’une autonomie suffisante ou en convalescence. Creusalis a proposé cette solution d’accueil aux communes creusoises, dont trois ont immédiatement répondu : La Celle-Dunoise, Saint-Pardoux-Morterolles et Saint-Marc-à-Loubaud. La première maison a été livrée fin 2014, les deux autres sont en cours de construction.

Priorité à l’insertion dans le site.

Chaque projet est adapté à la situation locale. L’Office a également voulu innover en matière de technique constructive. Ainsi, à Saint-Marc-à-Loubaud, la future maison présente une ossature bois et une isolation en paille, une première pour Creusalis. Elle a confié cette opération aux architectes Pierre Barnerias et Charlotte Cornevin, installés à 10 km d’Aubusson. Ces Creusois d’adoption, formés à l’école d’architecture de Paris-Belleville, sont spécialisés dans la restauration et les maisons bioclimatiques : « Ici, le marché est plutôt la maison individuelle, c’est une première réalisation intéressante pour un office public », explique Pierre Barnérias. Priorité donc à l’insertion dans le site, l’orientation et le recours aux matériaux locaux : « L’ossature bâtie par l’entreprise Martinet est faite en bois local, ce qui permet de contribuer directement à la réduction de l’effet de serre. L’isolation des murs périphériques est réalisée en bottes de paille. Elle a été confiée à l’entreprise creusoise Maison technique », précise Pierre Barnérias. Cette expérience rejoint l’objectif de Creusalis qui est de produire des logements passifs à loyer bas et budget maîtrisé. Cette maison en bois et paille, avec son travail sur l’enveloppe du bâtiment, représente une nouvelle étape.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X