Territoires

Côte-d’OrUne usine d’eau potable avant les travaux du lac de Pont

Raccordée au réseau fin mars, l’usine d’eau potable de Chênesaint à La Roche-en-Brenil représente un challenge pour le syndicat intercommunal d’adduction d’eau potable et d’assainissement de Semur-en-Auxois et son concessionnaire Suez Environnement. Une source d’approvisionnement devait être opérationnelle avant le démarrage des travaux de renforcement du barrage du lac de Pont-et-Massène, courant 2015.

Projet en concession. Ce réservoir de 82 ha était la principale des deux sources d’alimentation des 56 communes du syndicat. Les variations importantes de la qualité de l’eau brute du lac entraînaient des pics de turbidité que le syndicat pensait résoudre, sans calendrier précis. Le compte à rebours commence fin 2013 avec l’annonce par Voies navigables de France (VNF) de travaux sur le barrage. Confié à Suez Environnement, par un avenant à la concession, le projet réalisé par Gaz et Eaux se concrétise en douze mois. D’une capacité de 2 000 m3/jour prélevés dans une ancienne carrière de granit, la nouvelle usine coûte 2,1 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X