Territoires

Côte-d’Or Le bailleur social Orvitis amorce un éco-hameau

L’aménagement durable et l’écoconstruction peuvent se diffuser dans un tissu très rural : Longecourt-lès-Culêtre, un village d’à peine 50 habitants de la grande périphérie de Dijon, entend en faire la démonstration. La commune lance un lotissement de dix maisons dont elle a élaboré le cahier des charges avec l’Atelier Zéro Carbone Architectes (de Nuits-Saint-Georges). Objectifs : atteindre l’autonomie énergétique par la construction de bâtiments passifs et limiter à son minimum la consommation d’énergie grise, requise pour l’approvisionnement en matériaux et leur transport.

Le bailleur social Orvitis s’engage le premier dans la réalisation de cet « éco-hameau ». Il démarre cet automne la construction de deux logements à loyer modéré. Michaël Bizouard, architecte du collectif dijonnais Atelier d’Ernest, a ajusté les esquisses à plusieurs reprises afin de respecter l’enveloppe budgétaire contenue à 240 000 euros TTC, honoraires compris, pour 150 m2 habitables, en dépit d’un surcoût estimé à 15 %.

Deux logements accolés façon longère.

Imposée par le cahier des charges, l’utilisation de matériaux naturels aboutit à une construction mixte : élévation en ossature bois sur un rez-de-chaussée en pierre calcaire de Bourgogne. Les deux logements sont accolés dans un volume rappelant une longère rurale. Pour leur inertie thermique, l’architecte interprète la technique du mur Trombe à l’intérieur. Un couloir transversal, constitué d’un côté d’un mur de refend en pierre et de l’autre d’une cloison vitrée, sépare les pièces techniques au nord et les pièces à vivre avec de grandes baies au sud. Parmi les énergies renouvelables, le bois-bûche l’emporte pour le chauffage en raison de sa facilité d’approvisionnement, et le solaire s’impose en toiture pour l’eau chaude.

Vécu par Orvitis comme « un véritable laboratoire », le projet fera l’objet d’un chantier-école qui apportera sans doute des enseignements précieux pour la phase suivante de six lots libres de constructeur, sous la houlette d’un architecte-conseil en cours de désignation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X