Enjeux

Constructa lance ses filets au-delà de la région Paca

Le promoteur marseillais, spécialiste des programmes développés près de l’eau, tisse sa toile dans le reste de la France.

La tour La Marseillaise, la restructuration des Docks de Marseille… Le groupe Constructa est de tous les projets emblématiques de la cité phocéenne. Né en 1964 à Marseille, le groupe indépendant et familial de services immobiliers a développé une spécialité dans la reconversion de sites au bord de l’eau. Dans le périmètre de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée, le groupe a par exemple terminé la réhabilitation d’anciens entrepôts maritimes (Les Docks Village). Ce projet avait été initié par le groupe Georges V avec l’architecte Eric Castaldi, qui y a créé des bureaux à la fin des années 1990. Constructa a poursuivi la restructuration en inventant un nouveau concept de centre commercial, où il intervient comme asset et property manager , pour le compte du fonds d’investissement américain JP Morgan.

« La révolution de l’immobilier, c’est la création d’un univers. On achète une perspective, une vue. » Marc Pietri, président de Constructa

Dans ce même quartier des quais d’Arenc, il construit actuellement La Marseillaise, en partenariat avec Vinci Construction. Le gratte-ciel de 135 mètres de haut (35 000 m²), conçu par Jean Nouvel, doit être livré en 2018. Ailleurs, à La Seyne-sur-Mer (Var), il entame la troisième et dernière tranche d’une opération démarrée en 2002, qui consiste à restructurer le quartier des anciens chantiers navals. Mais Constructa ne se limite pas à la région Paca. A Huningue (Haut-Rhin), à la suite d’un appel à projets de Voies navigables de France (VNF), il aménagera à partir de 2018 un quartier mixte de 30 732 m² SP sur une ancienne friche au bord du Rhin, face à l’Allemagne et à la Suisse. Enfin, à Agde (Hérault), toujours avec VNF, l’ensemblier est en phase d’études urbaine et paysagère pour valoriser du foncier au bord du canal du Midi. Il espère déposer le permis de construire de 45 000 m² SP en 2018. « La révolution de l’immobilier, c’est la création d’un univers. On achète une perspective, une vue », déclare Marc Pietri, président de Constructa.

Plate-forme de services immobiliers. Mais l’eau n’est pas sa seule ligne directrice. Constructa réalise ainsi la restructuration de l’hôtel Carlton à Cannes (Alpes-Maritimes) pour le compte d’un fonds qatari et agit comme assistant à maîtrise d’ouvrage d’EDF sur le projet EDF Lab à Paris-Saclay. Pour ces différents projets, le groupe familial s’appuie sur les compétences de ses cinq filiales qui peuvent intervenir en synergie (lire ci-dessous) . Il peut aussi compter sur l’entregent de Marc Pietri. Entré dans le groupe en 1973 comme secrétaire général de Constructa Vente, il en est le président depuis 1988. C’est lui qui a décidé de partir aux Etats-Unis au début des années 1980. Grâce à cette expérience, il apprend le métier d’ asset manager et compte à son actif 1,6 milliard d’euros de projets dont le premier centre commercial festif Cocowalk à Miami, ouvert en 1990. Revenu en France en 2003, il a organisé le groupe comme une plate-forme de services immobiliers. « Je souhaite encore étoffer l’offre pour répondre aux nouveaux usages et modes de travail. Les institutionnels veulent se diversifier en investissant dans les logements. Nous réfléchissons donc à la constitution d’une plate-forme dédiée à la gestion de logements », confie-t-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

380 M€ de CA 2016.

380 M€ de CA 2016. 200 salariés.

1 200 logements vendus par an.

7,3 Mds € d’actifs sous gestion (2 millions de m²).

Constructa et ses cinq filiales : Constructa Urban Systems, Constructa Promotion, Constructa Vente, Constructa Asset Management, Constructa Private Services.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X