Architecture ANTIBES JUAN-LES-PINS (06)

Conservatoire de musique

Mots clés : Démarche environnementale - Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Nouvelle partition pour l’équipement antibois qui se rapproche du centre-ville historique en s’installant à l’arrière du théâtre Anthéa ; dans une démarche « Bâtiments durables méditerranéens ».

Jacques Ripault Architecture

Le projet. Les musiciens le savent : jouer ensemble n’empêche pas d’interpréter des phrases musicales différentes ! Ainsi, la proposition de l’agence Ripault contraste avec la massivité de son voisin : à l’extrémité nord, la salle d’audition occupe un porte-à-faux blanc enveloppé d’une fine dentelle de Ductal rythmant la façade. A l’autre extrémité du socle commun, plus massif, les salles de formation semblent suspendues. Là, le bâtiment se rétracte sur les deux derniers niveaux et préserve les vues sur mer depuis les terrasses du voisin. Un jardin en toiture constitue « une cinquième façade parfaite », décrit Syril Travier, associé de l’agence, confirmant l’absence d’équipements techniques sur le toit… et donc les bonnes relations de voisinage !

Opération : construction du nouveau conservatoire de musique, réunissant 21 salles pour la pratique individuelle, sept salles pour les musiques amplifiées et les percussions, sept salles pour les pratiques collectives, une salle d’art dramatique et une salle d’audition de 300 places pour une capacité proche de 1000 élèves ; l’opération suivra une démarche environnementale « Bâtiments durables méditerranéens » -BDM (utilisation d’énergies renouvelables, recours à la géothermie grâce à des sondes insérées dans les pieux de fondation, niveau Effinergie+ et Bbio/Cep -20 % ).

Maître d’ouvrage : Ville d’Antibes Juan-les-Pins.

Equipe lauréate : Jacques Ripault Architecture, architecte mandataire (Paris) ; Cap Terre, BET environnement (BDM) et thermique (Toulouse) ; Betom Ingénierie, BET TCE, structure, fluides, coût global, VRD et CSSI (Montpellier) ; Lasa, acousticien (Paris) ; Scènevolution, Jean-Hugues Manoury, scénographe (Montreuil-sous-Bois) ; AIA Management de projets, OPC (Lyon).

Surface : 4 400 m2 de surface de plancher (SP) ; 3 000 m2 de surface utile (SU). Estimatif travaux : 10,6 M€ HT. Calendrier prévisionnel : lauréat du concours, juin 2016 ; études, 2016-2017 ; appel d’offres, juin 2017 ; travaux, 2018-2019 ; mise en service, début 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X