Territoires Lyon

Confluence vise un bilan carbone neutre en 2020

Mots clés : Démarche environnementale

Premier quartier durable WWF de France, Confluence limite ses émissions de gaz à effet de serre et souhaite atteindre un bilan carbone neutre d’ici à 2020 – c’est-à-dire équivalent à celui de début 2000 – alors que 1 million de nouveaux mètres carrés auront été construits à cette date. Lauréate de l’appel à projets européen « Smart Cities and Communities » (1) dans le cadre du projet « H2020 » – programme européen de financement de la recherche et de l’innovation – , Lyon bénéficiera d’une enveloppe de 7 millions d’euros pour poursuivre le développement de la ville intelligente dans le quartier de la Confluence.

Cartographier la demande énergétique.

Mobilité durable, écorénovation des bâtiments existants et développement d’un réseau de chauffage urbain connecté au réseau intelligent sont autant d’objectifs visés dans le cadre de la seconde phase de développement du quartier. « Nous allons déployer un réseau de chaleur biomasse qui va servir l’ensemble du quartier Confluence. Nous avons opté pour une cogénération par gazéification du bois », indique Maxime Valentin, chef de projet développement durable à Lyon Confluence. Des sous-stations équipées de compteurs communicants permettront de mesurer les besoins en chauffage.

En partenariat avec ERDF, et dans le cadre du déploiement des compteurs Linky, Lyon Confluence souhaite aller encore plus loin dans l’exploitation des données, par exemple en cartographiant la demande énergétique à l’échelle du quartier. Les travaux de construction du réseau ont déjà débuté et ceux de la centrale de cogénération commenceront à la fin 2016-début 2017. Dans le domaine du bâti, il est prévu d’écorénover 500 logements à l’horizon 2020, de les raccorder au réseau de chaleur et d’installer des capteurs qui permettront à la collectivité de récupérer des informations en temps réel et de les restituer aux habitants. Des financements complémentaires seront apportés aux copropriétés qui acceptent de réaliser les travaux en vue d’obtenir le label BBC Rénovation et de se raccorder au réseau de chaleur.
Sur le volet mobilité, le quartier, déjà doté d’une flotte de 30 voitures électriques et de bornes de recharge, doit trouver d’autres usages pour développer cette mobilité encore à la peine. Fret urbain, véhicules de loisirs, navettes… sont autant de solutions à l’étude pour faire de Confluence un territoire à énergie positive.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) En consortium avec les villes de Munich et de Vienne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X