Autres ENTRÉES DE VILLE

Conférence pour en finir avec la France moche

Mots clés : Politique de la ville - Réforme de l'Etat

Haro sur la laideur des périphéries commerciales et des banlieues pavillonnaires ! Le 6 décembre, à l’initiative de Paysage Actualités, une conférence montrera les convergences entre les politiques publiques et les initiatives privées pour tenter de les réenchanter.

Deux nouvelles batailles réglementaires font rage sur le front des entrées de ville, dans la foulée de la loi relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (dite « loi CAP »), promulguée le 7 juillet dernier : celle du seuil d’application et celle de l’égalité entre paysagistes et architectes. L’article 81 sur les permis d’aménager s’appliquera-t-il à partir de 2 000 m2 , comme le souhaitent les représentants de ces professions ? Ou au-delà de 20 000 m2 , comme le demandent les géomètres experts ? À cette pomme de discorde s’ajoutent les suites de la course législative entre les lois CAP et biodiversité : le statut de paysagiste concepteur n’existe que depuis la promulgation de cette dernière, le 8 août. Le décalage d’un mois entre les deux lois n’a pas permis d’expliciter la mention de la nouvelle profession réglementée parmi les mandataires légitimes de la maîtrise...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 394 du 29/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X