Enjeux Transports

Conçue par Marc Barani, la gare de Bagneux entre en chantier

Mots clés : Architecte - Gares, aéroports

Petit à petit, les chantiers de génie civil se déploient sur la ligne 15 sud du Grand Paris Express (GPE). Après Fort d’Issy-Vanves-Clamart, Noisy-Champs, Champigny-sur-Marne… les travaux démarrent à Bagneux (Hauts-de-Seine) où Vinci Construction, associé à Spie Batignolles, entame la construction des parois moulées de la gare et d’un puits de départ de tunnelier. Ce chantier s’inscrit dans un lot d’un montant de 926 M€ HT, incluant aussi le creusement d’un tunnel de 8,2 km de Fort d’Issy-Vanves- Clamart à Villejuif Louis-Aragon, le génie civil de quatre autres gares et de huit ouvrages annexes (dont le puits de départ) ainsi que le comblement d’anciennes carrières situées à proximité du tracé.

Imaginée par Marc Barani (BET : Setec TPI), également concepteur du centre technique de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), la gare de Bagneux assurera l’interconnexion avec la ligne 4 du métro, prolongée depuis Montrouge, à l’horizon 2020. Implantée sur une emprise réduite – l’émergence sera enserrée entre les futurs immeubles d’un projet immobilier connexe -, elle figure parmi les stations les plus profondes du réseau, avec des quais à 33 m de fond. « Le rez-de-chaussée est conçu comme un passage libre, qui sera fermé le soir après l’arrêt du métro. Il propose une transition douce entre l’espace public et celui du réseau du GPE », décrit Laurent Sevali-Garcia, architecte à l’Atelier Barani.

Puits de lumière naturelle. La gare bénéficie d’un puits de lumière naturelle éclairant jusqu’au niveau – 2, où prend place l’espace de correspondance entre les deux lignes de métro. « Si le niveau – 1, qui accueille la salle d’échanges est fonctionnel, l’ambiance évolue à partir du – 2. Grâce à un immense escalator, cerné de béton texturé créant une impression de matière, de roche, les passagers descendront jusqu’à une mezzanine avant d’arriver aux quais », détaille Marc Barani. L’acoustique se fera de plus en plus résonnante au fur et à mesure de la descente, de même la lumière variera-t-elle d’un niveau à l’autre.

Mise en service fin 2022, la gare (60 000 voyageurs par jour attendus) s’ouvrira sur la ZAC Victor-Hugo (20 ha), en cours de démarrage. « L’arrivée de ces deux lignes de métro constitue une véritable opportunité pour Bagneux, ville populaire de 40 000 habitants, se félicite la maire (PCF), Marie-Hélène Amiable. La dynamique va s’installer ! »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X