Réglementation

Conception des systèmes d’arrosage

Mots clés : Electricité

De la géologie à l’électricité en passant par la physique, la règle P.C.6-R0 illustre la haute technicité exigée par l’arrosage.

Les professionnels de l’arrosage connaissent la valeur de l’eau : la règle professionnelle P.C.6-R0 donne les clefs pour programmer en amont son utilisation raisonnée, en tenant compte de la nature du sol, de son inclinaison et des conditions météorologiques.

1. Quantités : une approche multicritères

La maîtrise des quantités exige de solides connaissances en physique, en particulier lorsque l’arrosage mobilise un réseau d’arroseurs à jets rotatifs : la répartition homogène de l’eau implique une implantation rigoureuse des asperseurs. En annexe de la règle, des schémas détaillent plusieurs géométries possibles (en carré, en triangle, en quinconce…) et répartitions en fonction du vent. L’étude en amont doit aussi tenir compte de la diminution de la pression, d’une extrémité à l’autre d’un réseau alimenté par une pompe. Les quantités d’eau requises...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 380 du 10/06/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X