Autres

Compte pénibilité La révolution de juillet

Mots clés : Hygiène et sécurité du travail - Travail

Depuis plus de deux ans, le compte pénibilité horripile les organisations patronales. Il entrera malgré tout en vigueur, dans le BTP, le 1er juillet. Après la mise en place de quatre premiers critères de pénibilité en janvier 2015, ce sera alors au tour des six autres critères qui concernent notamment le BTP (risque chimique, manutentions, bruit, postures pénibles, vibrations, travail répétitif). D’ici là, les partenaires sociaux devront se mettre d’accord sur un « référentiel pénibilité », qui identifiera les postes, métiers et situations de travail exposés à des facteurs de pénibilité.

Les discussions sont déjà entamées au sein du patronat (Fédération française du bâtiment, Capeb, Fédération nationale des travaux publics, Scop-BTP), animées par l’Organisme professionnel de prévention du BTP. Cinq segments d’activité ont été identifiés : gros œuvre, bois, étanchéité, peinture, électricité. Les négociations avec les syndicats de salariés devraient avoir lieu au printemps.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X