Enjeux

Comment Spie Batignolles Nord garde la santé

Mots clés : Entreprise du BTP - Risque sanitaire

Des comités pluridisciplinaires imaginent des solutions de reclassement pour les salariés menacés d’inaptitude.

Lorsque les problèmes de santé d’un salarié s’accentuent et que les arrêts maladie se multiplient, on va droit vers l’inaptitude. Dorise Moreau, responsable santé et qualité de vie au travail chez Spie Batignolles Nord (550 salariés), le sait d’expérience. Alors, pour anticiper et favoriser le maintien dans l’emploi de l’intéressé, l’entreprise a mis en place en 2015 des comités de santé au travail. « Nous traitions auparavant ces sujets de façon ponctuelle et dans l’urgence, en nous réunissant avec la médecine du travail une fois l’inaptitude déclarée », explique-t-elle. L’objectif est désormais de rechercher des solutions le plus tôt possible, par exemple des aménagements du poste ou des conditions de travail (éviter le port de charges, travailler en binôme… ).

Les comités vont sensibiliser les travailleurs sur le terrain et faire évoluer la vision du handicap.

Une douzaine de dossiers par an. Ces comités, qui se réunissent deux fois par an, regroupent des membres des ressources humaines et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5927 du 23/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X