Architecture Pôle énergétique

Comment réunir les productions de froid, de chaud et d’électricité

Mots clés : Electricité

Située sous la cour du Grand Commun, l’enveloppe du pôle énergétique de 1 600 m² a été livrée en mars 2010. Sa réalisation a nécessité l’excavation sur 6 m de profondeur de la cour, la mise en place d’une structure poteaux-poutres en béton armé et la couverture de l’ensemble par une dalle étanche et un pavage afin de redonner à la cour son aspect d’origine. Si un tiers de la surface sert de réserve aux œuvres de grand format, le reste accueille notamment un transformateur électrique haute et basse tension. « A terme, une tension de 15 000 V sera délivrée pour alimenter l’ensemble des équipements », indique Stéphane Masi, chargé d’opérations à la direction du patrimoine de l’Etablissement public de Versailles.

Pour l’instant, tous les équipements ne sont pas encore en place. Ainsi, pour le chauffage, seul un échangeur de chauffage urbain d’une puissance de 3,8 MW fonctionne. Il sera complété par deux appareils pour totaliser 11,4 MW. Même situation pour le groupe frigorifique, puisqu’un seul système de 600 kW suffit actuellement à produire l’eau glacée nécessaire à l’alimentation des centrales de traitement d’air, quand la puissance totale sera de 3,6 MW. Aujourd’hui, les calories sont évacuées de façon provisoire grâce à deux aéroréfrigérants installés dans la cour du Grand Commun. D’ici à la fin 2017, le système définitif sera relié aux tours aéroréfrigérantes qui seront installées dans le château d’eau. Enfin, l’espace accueille un adoucisseur d’eau, pour les besoins du restaurant et de la caféteria.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X