Réglementation Commande publique

Comment prévenir les conflits d’intérêt et la fraude

Mots clés : Contentieux des marchés - Passation de marché

Le nouveau cadre juridique va accroître les risques de contentieux. Des outils et des actions pour s’en prémunir existent.

A l’automne, le gouvernement doit présenter un projet de loi pour la transparence de la vie économique. Il devrait instaurer « de nouveaux instruments pour sanctionner les faits de corruption », selon la communication faite en Conseil des ministres le 22 juillet. Le Service central de prévention de la corruption (SCPC) devrait notamment voir ses prérogatives renforcées. Par ailleurs, la directive européenne 2014/24/UE sur les marchés publics impose aux Etats membres de veiller à ce que les pouvoirs adjudicateurs prennent les mesures appropriées pour prévenir, détecter et corriger les conflits d’intérêt (art. 24). L’ordonnance du 23 juillet 2015 sur les marchés publics qui transpose cette directive prévoit ainsi la possibilité d’écarter un candidat à un marché lorsqu’il y a conflit d’intérêt (art. 48).

Dans ce contexte, le risque de contentieux va augmenter. Mais quelles précautions faut-il prendre ? Lors d’une conférence organisée par EFE le 24 juin à Paris, Bertrand Dacosta, maître des requêtes au Conseil d’Etat, avait apporté un premier éclairage. En...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5834 du 18/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X