Solution technique

Colonnes ballastées

Le constat

Par recherche de moindre coût, les colonnes ballastées ont pu servir d’alternative à des solutions classiques de fondations profondes par pieux et plancher porté.
Or, mises en œuvre dans des contextes géotechniques échappant à leur domaine d’utilisation recommandé, elles ont entraîné des désordres qui se sont traduits par des tassements, parfois spectaculaires et affectés d’un différentiel marqué, et toujours d’une amplitude très largement supérieure aux calculs initiaux (jusqu’à 20 à 30 fois dans certains cas), avec pour conséquences :
• dévers de poteaux de structure ;
• fissuration et déformation de dallage allant jusqu’à l’inaptitude à l’exploitation de locaux et de parkings ;
• basculement de bâtiments d’habitation.
Sans atteindre de tels extrêmes, de nombreux désordres ont été suscités par l’inadéquation du traitement du sol par colonnes ballastées au regard des exigences structurelles de l’ouvrage à construire. En effet, même si le traitement par colonnes ballastées permet d’obtenir une réduction du tassement du sol, il ne l’annihile pas pour autant et le tassement résiduel peut demeurer excessif pour l’ouvrage projeté.

Le diagnostic

Quelques rappels

Les colonnes ballastées sont des empreintes verticales élancées que l’on a ménagées dans le sol par diverses techniques et remplies de matériau noble (le « ballast ») calibré et compacté.
Elles permettent de substituer un matériau granulaire frottant à un sol généralement fin, de moindre raideur et compressible, en vue d’obtenir une amélioration mécanique globale de...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 352 du 24/06/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X