Territoires

Colomiers Rénovation thermique d’une résidence des années 1970

Mots clés : Politique énergétique

Principal bailleur social de Colomiers, commune membre de Toulouse Métropole, l’entreprise sociale de l’habitat (ESH) Colomiers Habitat lance cet été pour un peu plus d’un an le chantier de rénovation thermique de la résidence La Crabe, construite en 1972. Son ambition est de faire passer les 116 logements (6 825 m2 de surface habitable) des quatre bâtiments, dont une barre de 62 logements, de l’étiquette E à l’étiquette B, soit un gain énergétique de 60 %. Pour cela, l’ESH a choisi l’appel d’offres restreint dans le cadre du programme d’expérimentation Puca-Reha « Requalification à haute performance énergétique de l’habitat ». Le lauréat du marché de conception-réalisation, le groupement mené par l’entreprise générale Bourdarios (BMB Architectes, Atmosphère, Gamba Acoustique) propose des interventions sur l’intérieur et l’extérieur : isolation des façades, de la toiture et des sous-faces des logements, changement des menuiseries, mise à neuf de l’installation électrique, pose d’une ventilation VMC hygro B… « Nous avons choisi de garder le système énergétique actuel en l’améliorant. Des panneaux radiants remplacent les convecteurs, et les nouveaux cumulus thermodynamiques trient les calories par l’air extrait de la ventilation », précise l’architecte Henri Balducchi.

Thermocubes entre intérieur et extérieur.

L’amélioration de l’usage et de l’image de la résidence est un élément clé du projet. Trois des quatre bâtiments seront équipés d’ascenseurs et tous de façades habillées de plaques de terre cuite (1,20 m x 30 cm). Chaque appartement aura une terrasse ou un balcon, avec un « thermocube » modulable, transition entre intérieur et extérieur. Le maître d’ouvrage a demandé à Bourdarios de nommer un chargé des relations avec les locataires durant le chantier en site occupé. « De notre côté, nous avons associé à la démarche une dizaine de locataires référents qui continueront de faire le lien en termes de sensibilisation aux économies d’énergie… », explique Céline Lourenço, directrice du département gestion technique et maintenance à Colomiers Habitat. Dans cette opération de 6,5 millions d’euros TTC (56 000 euros par logement), chaque logement bénéficie de subventions de Toulouse Métropole (1 500 euros) et du Feder (3 500 euros).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X