Régions

Collectivités

Mots clés : Entreprise du BTP - Etat et collectivités locales - Hygiène et sécurité du travail - Innovations

56,8 Indice de fréquence des accidents du travail dans le BTP en Alsace-Moselle en 2015 (pour 1 000 salariés). Source : Carsat.

5,8 M€ Montant du Pacte métropolitain d’innovation entre l’Etat et la nouvelle métropole du Grand Nancy.

9,1 M€ Montant du contrat de redynamisation du site de défense de Drachenbronn (Bas-Rhin), conclu le 29 novembre.

« Le Grand Reims se construit sur l’équité »

La communauté urbaine du Grand Reims naîtra, le 1er janvier prochain, du regroupement de 144 communes totalisant près de 300 000 habitants. Sa présidente (LR) Catherine Vautrin revient sur sa préparation et sa gouvernance.

M Quel rôle entend jouer le Grand Reims dans le Grand Est, dont il devient la deuxième agglomération en taille ?

Nous souhaitons reprendre à notre compte le rôle de pôle d’équilibre ouest de la nouvelle région qu’aurait pu endosser une métropole Reims-Châlons-en-Champagne-Epernay, si le gouvernement ne nous l’avait pas refusée. Le statut de communauté urbaine (CU) nous permettra de siéger de plein droit dans les instances des documents majeurs, comme le contrat de plan et le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet). Mais nous comptons, dans le même temps, capitaliser notre position de porte d’entrée est de l’Ile-de-France. Nous renforçons ainsi notre position stratégique entre Paris et Strasbourg.

M Le déséquilibre entre Reims et les 143 autres communes, de 100 à 10 500 habitants, n’est-il pas un handicap structurel ?

Je pense que nous avons entrepris tout notre possible pour l’éviter, grâce au principe d’équité. Nous préparons de façon intense la création du Grand Reims depuis plus d’un an, au sein de multiples groupes de travail, ateliers et conférences sur les thèmes précis de fiscalité/finances publiques, de transferts de compétences et de gouvernance. Le comité de préfiguration se réunit mensuellement entre les neuf intercommunalités. L’agglomération de Reims Métropole ne sera pas majoritaire au bureau et la ville-centre ne détiendra que 59 sièges sur 205 au conseil communautaire. Nous avons aussi beaucoup discuté de la voirie pour parvenir à une règle de transfert de charges équilibrée.

En outre, l’élargissement correspond à une logique de territoire. Le périmètre de la CU se confond presque avec celui du Scot, tous les élèves vont au lycée à Reims et la ville-centre concentre déjà les fonctions métropolitaines : CHU, université…

M Comment rassurez-vous les PME du BTP, inquiètes d’une dilution de leurs donneurs d’ordre de proximité ?

Cette question fait partie de nos préoccupations du premier jour. Nous allons développer l’allotissement, la conférence de territoire avec les adjoints spécialisés fixera clairement les programmations, l’instruction des permis ne sera pas centralisée et les sièges des anciennes communautés de communes deviendront des pôles de proximité, interlocuteurs naturels de terrain. De plus, nous allons prolonger au-delà du 1er janvier 2017 tous les marchés en cours. Nous avons ainsi incité les maîtres d’ouvrage à continuer à en conclure avant cette date, à rebours du gel habituel des commandes à l’approche d’une échéance majeure. La CU investira 70 millions d’euros par an. En additionnant tous les projets publics et privés, le Grand Reims concentre 1 milliard de travaux lancés ou programmés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X