Enjeux

Colas s’investit en faveur des clauses sociales

Mots clés : Entreprise du BTP - Réglementation

La filiale de Bouygues a participé à la réalisation d’un guide sur les fondamentaux de la clause sociale d’insertion.

Faire de l’insertion durable. Telle est l’ambition du spécialiste des travaux routiers Colas (filiale de Bouygues, 60 000 salariés) concernant la mise en œuvre des clauses sociales dans les marchés publics. « Nous avons signé, ces dernières années, des conventions avec le réseau Adecco Insertion, qui regroupe une soixantaine d’entreprises de travail temporaire d’insertion, et avec la Fédération française des Geiq (1) », évoque Antoine Cristau, en charge de l’innovation RH et de la responsabilité sociale. Et d’ajouter : « Nous développons des outils visant à construire des parcours de qualité pour les bénéficiaires des clauses sociales, afin de renforcer leur employabilité, et augmenter ainsi leurs chances de retrouver un emploi. Il s’agit donc de proposer des formations qualifiantes et professionnalisantes. »

Dans ce but, le groupe, qui réalise près de 500 000 heures d’insertion par an par le biais de la clause sociale, a mis en place des sessions de formation sur le sujet auprès des opérationnels : chefs d’établissement, responsables de bureaux d’études, responsables des ressources humaines… Ces programmes comprennent notamment des ateliers de réponses aux clauses, ateliers auxquels sont associés des facilitateurs des territoires ainsi que des représentants des Geiq et des entreprises de travail temporaire d’insertion.

Faire évoluer les pratiques.

C’est dans ce contexte que Colas s’est rapproché d’Alliance Villes Emploi (2) et a intégré un groupe de travail associant notamment des représentants de l’Etat et des experts de la clause d’insertion. « Nous nous sommes réunis pendant six mois pour rédiger le recueil des fondamentaux de la clause sociale d’insertion et de promotion de l’emploi », raconte Antoine Cristau, représentant du Medef au sein du groupe de travail. L’idée ? « Faire évoluer les pratiques et mieux définir certaines règles, car l’insertion est peu encadrée juridiquement. Pour la première fois, toutes les parties prenantes ont travaillé ensemble en poursuivant le même objectif : faire en sorte que la clause sociale profite au mieux tant à ses bénéficiaires qu’aux entreprises. » Ce guide, destiné aux maîtres d’ouvrage et aux facilitateurs et diffusé début 2015 au sein du réseau d’Alliance Villes Emploi, n’a pas de valeur normative. Mais il apporte, via huit fiches pratiques, des précisions sur les publics éligibles au dispositif et les durées d’éligibilité, ou encore les modalités d’exécution et de suivi des clauses sociales.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification.

(2) Association nationale des collectivités territoriales pour la formation, l’insertion et l’emploi.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X